Evitez les 3 erreurs fatales de la communication – S’affirmer avec grâce !

couple

Aaaahhhh si c’était si simple de communiquer en étant accueilli et compris par l’autre … nous n’aurions plus cette peur d’être rejetés. Ou mal compris. Ou que les rancœurs prennent le pas sur la relation, lorsque l’autre se referme.

Moi non plus, comme beaucoup d’entre nous, je ne viens pas d’une famille où on exprime ses sentiments. Alors le fait de dire « non », de s’imposer ou d’avoir assez confiance en soi pour s’ouvrir, c’est compliqué ! Pendant des années, j’étais sans arrêt dans le contrôle de mes paroles pour éviter d’être jugée, de blesser les autres ou de les décevoir. Résultat : je me faisais souvent marcher dessus. Et tout ce que j’avais à dire restait à l’intérieur, pesant.

Apprendre à s’exprimer avec confiance est un pilier de l’estime de soi ! Voici les trois erreurs classiques à éviter pour s’affirmer avec grâce et être enfin entendus :

Erreur # 1 : Négliger les détails

On part souvent du principe que ce que l’on dit est forcément entendu et compris. Rien n’est plus faux. Imaginez-vous comme le metteur en scène de votre voix, vos pensées et vos émotions. La première étape est de choisir le bon moment, et même encore mieux : de demander à l’autre ! Si vous dites « J’aimerais te parler de XYZ et cela prendra environ 5 minutes, quand serait un bon moment pour toi ? », la personne en face va se sentir respectée. Lorsqu’elle vous écoutera, elle y mettra alors une véritable intention et ouverture.

Choisissez également le bon moment pour vous : pas en pleine émotion intense (colère, angoisse). La technique de l’EFT fait des merveilles pour apaiser vos émotions négatives et communiquer paisiblement. Je la propose toujours dans mes séances de coaching. Une voix et une intention positive vous fera sentir 2 fois plus écouté ! C’est aussi le premier pas vers une estime de soi grandissante. Ce que l’on met en valeur est valorisé par l’autre, en miroir. Par exemple, ne jamais continuer à parler lorsque quelqu’un regarde son téléphone en même temps. Arrêtez-vous et dites-lui calmement que vous attendrez qu’il ou elle soit complètement disponible.

Erreur # 2 : Ne pas être assez spécifique

L’autre erreur classique est de – une fois que l’on a rassemblé le courage de s’exprimer – tout balancer en vrac et d’un coup ! Non seulement on risque que l’autre ne retienne pas le point LE PLUS IMPORTANT pour nous. Mais, en plus, cette façon de faire est souvent perçue comme des plaintes (au mieux) ou des reproches (et alors l’autre se ferme par protection).

Ainsi, priorisez les choses que vous avez à dire et étalez-les dans le temps. Un (maximum deux) item par dialogue vous apportera le plus de clarté … et considération de la part de l’interlocuteur.

L’autre secret est de donner à l’autre les clés pour vous satisfaire. Que ce soit avec une chef, un amoureux ou un ami, facilitez la tâche à votre interlocuteur tout en obtenant ce que vous désirez ! Arrêtons de croire que l’autre va deviner ce que l’on veut. Par exemple, demandons « Je voudrais te partager quelque chose et j’aimerais juste que tu m’écoutes sans me donner de conseils, veux-tu faire cela pour moi ? ». Ou encore « Voudrais-tu bien me prévenir lorsque tu vas arriver en retard, ainsi je peux faire autre chose pendant ce temps et être calme plutôt qu’énervé quand tu arrives. ».

Erreur #3 : Se mettre des freins

Oui, bien souvent on se retient de dire ce que l’on pense, ou de demander ce dont on a besoin. Parfois à cause d’un sentiment de culpabilité, de honte ou parce qu’on pense toujours en demander trop…. Parfois vous vous dites que vous l’avez déjà dit, que l’autre DEVRAIT savoir ou que c’est évident car pour vous cela paraît normal ! Cela créé des murs dans la connexion à l’autre et dans l’expression de soi. On se ferme, on fait des suppositions et on dialogue seul(e) dans sa tête…

Eh bien, non, si vous avez quelque chose à dire ou à partager, l’autre ne sait sûrement pas. Si vous l’avez déjà dit, ce n’était pas assez clair pour lui. Et si vous n’osez pas, il ou elle n’aura même pas l’opportunité de connaître vos désirs.

Alors osez ! Vous avez le droit de dire non, de déplaire, de décevoir. Demandez-vous : quelle vie vivez-vous, la vôtre ou celle des autres ? Et vivre celle des autres sera très difficile … impossible de concilier toutes les attentes extérieures, même si vous êtes la personne la plus caméléon possible, et je sais ce que c’est, je l’ai été pendant des années.

Alors libérez votre voix, affirmez-vous en liberté avec ces nouveaux atouts dans votre poche !

A propos de l’auteure: Natacha Monica

Monica NatachaFondatrice du programme Coaching Yin, Natacha Monica est coach en relations amoureuses et féminité pour les femmes qui veulent se reconnecter à leur corps, à leurs désirs et ne plus être en attente en amour mais enfin recevoir l’attention et l’affection tant désirées.

Elle est aussi professeur de yoga, et c’est un des outils que qu’elle utilise dans son coaching (respiration, méditation et mouvements), parmi d’autres : EFT, danse, PNL, psychologie, intuition et reconnexion au corps et au cœur.

Vous pouvez retrouver ses outils et ses Guides Yin gratuits sur https://natachamonica.com/ .

logo facebook

Vous aimerez aussi…

3 pistes pour sublimer nos échecs

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Elise

Parcours et conseils d’Elise Bouskila, coach spécialiste de l’hypersensibilité

Dating

Comment éviter la désillusion d’une rencontre Internet ?