Poser ses limites : pourquoi et comment ? Par Hélène Gourlain

Poser ses limites

Il existe autant d’histoires et de réalités que d’humains. Nous avons tous notre perception de la réalité construite sur un savant mélange de notre éducation, de notre conditionnement, de nos expériences, de nos peurs…

Cette perception de la réalité nous amène parfois à vivre des échanges avec les autres vécus autrement par eux, car ayant eux-mêmes leur propre histoire et leur propre perception de leur réalité.

Poser ses limites n’est pas un exercice aisé puisqu’il présuppose un malaise, voire un mal être et implique une communication claire et efficace.

Qu’est-ce que poser ses limites ?

« Poser ses limites », c’est un peu comme « savoir dire non », sauf que le second fait face à des situations plus ponctuelles. « Poser ses limites » s’inscrit davantage dans la durée au regard de nos tolérances. Dans nos interactions avec les autres, qu’elles soient professionnelles, amicales, amoureuses, familiales, poser ses limites signifie faire part de ce qui est acceptable ou non selon notre perception. Ainsi, exposer ses limites permet à l’autre/aux autres de lui/leur donner la possibilité de se positionner autrement vis-à-vis de nous.

Pourquoi poser ses limites ?

Lorsque l’on accepte des échanges, des situations qui pour nous sont inacceptables, avec le temps, on s’épuise à constamment s’ajuster, se sur-adapter, à faire le dos rond.

Poser ses limites permet tout d’abord de se respecter, mais aussi d’intégrer du respect mutuel dans la relation. Cela permet également d’être fidèle à ses valeurs , ses besoins et finalement, pouvoir être pleinement soi-même.

Comment poser ses limites ?

Pour poser ses limites, il faut déjà avoir conscience qu’elles ont été outrepassées par une ou plusieurs personnes. Une fois la prise de conscience, il s’agit d’exprimer sa ou ses limites. La communication non violente est un fabuleux outil pour cela.

1# Votre constat 

Présenter la situation qui vous gêne de manière factuelle.

Exemple : Ces derniers jours, tu as tendance à me dire des mots plus blessants qu’auparavant.

2# Vos ressentis

Exprimer les émotions que suscite la situation.

Exemple : Lorsque tu fais cela je me sens dévalorisé.e, rabaissé.e.

3# Votre besoin

Faire part de votre besoin.

Exemple : J’ai besoin de me sentir bien avec toi et soutenu.e.

4# Votre demande

Exposer votre demande en commençant par « Je souhaiterais… ».

Exemple : Je souhaiterais à présent que tu n’emploies plus de mots blessants à mon égard.

Poser ses limites est un apprentissage de tous les jours qui se fait pas à pas. Cela impose une prise de conscience, de faire le point avec soi et un vrai dialogue avec le/les autre.s.

Deux fois par mois, Hélène Gourlain, spécialiste sexologie et relations amoureuses, répond à vos questions portant sur l’amour en général, les relations amoureuses, la sexualité. Elle vous propose des outils concrets alliant développement personnel, sophrologie et auto-hypnose. Envoyer un mail à : helene@loptimisme.com

Hélène GOURLAIN

Maître praticienne en hypnose – Sophrologue
Spécialiste sexologie et relations amoureuses

Pour suivre les actualités d’Hélène et la contacter: 

facebook catherine testainstagram catherine testalinkedin catherine testainfomation catherine testa

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Quiz

[QUIZ] COMPLEXES et rapport au corps ! Toutes les études !

autisme

AUTISME : la thérapie par le voyage – témoignage