Eco’Cotte: un poulailler collectif à Millau

poulailler

La Jeune Chambre Économique de Millau a lancé son projet « Eco’Cotte – le poulailler collectif » pour réduire les déchets alimentaires dans les poubelles noires. 

Ce projet est en lien avec le thème de la Jeune Chambre Economique Française au niveau national: « Optimisation des ressources pour allier développement économique et durable ». Zoom sur une initiative inspirante. 

Le projet du poulailler collectif “Eco’Cotte”

Qui aurait dit qu’une poule aurait permis de réduire les déchets de nos foyers ? C’est de cette belle promesse qu’est né le projet Eco’cotte.

Une aventure qui a commencé en 2018.. Le concept est simple : la construction d’un poulailler collectif au Parc de la Victoire à Millau qui a pour objectif de réduire les déchets alimentaires dans les poubelles noires des foyers impliqués dans le projet.

Le projet avance malgré le contexte sanitaire actuel, la finalisation de la construction a eu lieu en mars 2021 pour une arrivée de leurs belles poules durant ce même mois.

Une association, rassemblant les habitants autour du projet, a également été créée afin de permettre d’assurer le fonctionnement du poulailler.

Ecocotte JCE MILLAU 1Un poulailler en faveur du développement durable

De par son impact, Eco’cotte rentre parfaitement dans la thématique du développement durable :

  • environnemental : en réduisant les déchets alimentaires des foyers tout en consommant local à travers les œufs frais du poulailler.
  • social : se mesurant à l’engouement commun des foyers de générations différentes, sélectionnés dans le fonctionnement de ce poulailler.
  • économique:  en réduisant les coûts de traitement des déchets des foyers pour les collectivités.

Un poulailler déjà récompensé

Ce projet à fort potentiel a déjà reçu plusieurs prix régionaux et nationaux :

  • Prix de la Pépite Action 2020 de la Jeune Chambre Économique Française
  • Prix de la Meilleure action 2020 dans la catégorie “communauté durable et équitable”
  • Sélectionné dans les projets de la Région Occitanie contre le gaspillage alimentaire.

D’autres villes ont déjà adopté “Eco’cotte”

Cette initiative permet de mettre en lumière la ville de Millau et laisse déjà quelques perspectives dans la volonté de la JCE à essaimer ce nouveau modèle d’économie circulaire partout en France.

Des villes comme Rouen , Beziers, Epernay, Saumur ou en encore dernièrement Saint Eulalie de Cernon sont déjà dans les starting blocs pour reprendre ce projet impactant.

poullailler
Emmanuel Turpin

Le mot d’Emmanuel Turpin, bénévole à la JCE de Millau et Directeur de commission du projet « Eco’Cotte »

Pourquoi s’être investi dans un tel projet ?

Comment agir localement pour apporter sa pierre à l’édifice à l’enjeu environnemental qui nous attend ? Comment impacter positivement mon territoire ? Voici les deux questionnements qui m’ont amené à ce projet. Mon souhait de m’investir sur mon territoire s’est traduit par mon engagement à la Jeune Chambre Économique Locale de Millau. J’avais envie d’un projet qui permette de toucher plusieurs générations autour de l’environnement. Ayant une formation touchant à l’environnement, ce projet m’animait mais la réelle plus-value a été cette union autour d’un projet avec des personnes de tous milieux professionnels, chose possible avec la JCE. Et c’est lors de nos différentes rencontres que se sont dessinées les lignes du projet Eco’cotte.

Le constat était simple : les déchets alimentaires étaient un véritable enjeu car ils se retrouvent souvent dans nos poubelles noires et sont ensuite enfouis dans des centres d’enfouissement. Ils peuvent également représenter un coût pour les collectivités, les entreprises mais aussi la population. Il était donc important de savoir valoriser ces déchets pour la préservation de notre environnement. L’idée du poulailler collectif a donc permis de répondre à cette problématique de réduction des déchets sur notre territoire.

OK2Quel impact ce projet a-t-il sur la population ?

On insiste beaucoup sur la valeur environnementale du projet de par la réduction des déchets alimentaires, la consommation d’œufs frais (localement) et la réduction des transports jusqu’au centre d’enfouissement. Mais ce projet possède également d’autres leviers inestimables. Elle permet également de rompre l’isolement de personnes seules, âgées ou de familles monoparentales. L’intérêt social est donc aussi fort que l’intérêt environnemental sur ce type de concept.  Les collectivités peuvent également y voir un intérêt financier du fait de la réduction des coûts de traitement et de transports de ces déchets qui sont revalorisés dans un poulailler collectif.

Quels ont été les premiers retours ?

Ce modèle d’économie circulaire amène de l’engouement. Une prise de conscience que de nouveaux modèles peuvent émerger pour le bien de la planète. De nombreuses structures et entreprises souhaitent même utiliser ce concept afin de répondre aux problématiques et enjeux de demain sur leur territoire. En ce qui concerne les familles, l’engouement est présent et amène une prise de conscience qu’il est possible que chaque individu puisse contribuer à leur échelle à la préservation de l’environnement.

OK 2Les défis à surpasser dans le cadre de ce projet ?

Les défis à surpasser se retrouvent plutôt dans le long terme. En espérant que ce projet continue à impacter positivement notre territoire à l’échelle locale, nationale, ou même internationale. L’enjeu serait de créer un nouveau modèle d’économie circulaire dans les entreprises, la restauration collective ou privée où les déchets alimentaires peuvent être importants et non revalorisés. Nous avons l’ambition de croire que ce projet n’est que le début d’un grand nombre de concept permettant la préservation de notre environnement.

En savoir plus sur le poulailler collectif “Eco’cotte” et les projets de la Jeune Chambre Economique de Millau

Logo JCEL Millau Ecocotte

Vous avez entre 18 et 40 et avez envie de vous engager dans des projets à impact à l’instar de “Eco’cotte” le poulailler collectif ? Rejoignez la Jeune Chambre Economique Française !

Vous pouvez découvrir cette association dynamique et inspirante soit en les suivant et en les soutenant sur les réseaux sociaux, soit en rejoignant la Jeune Chambre Economique de votre territoire. Pour cela, rendez-vous sur leur site ICI.

logo facebook logo linkedin logo twitter if social media instagram black 1885169 1 Youtube

Vous aimerez aussi…

Bénévolat : 7 raisons de s’engager

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
composteur

Le 1er “nichoir-composteur” : favoriser le compostage de proximité à Montpellier

biodéchets

Valoriser les biodéchets: à Carcassonne, le territoire s’engage !