Nantes adopte le Zéro Mégot: l’urgence d’agir !

mégot

Les mégots polluent les villes et les environnements urbains. Face à ce constat, la Jeune Chambre Economique de Nantes a décidé de s’engager avec une initiative « Zéro Mégot » dans la ville.

Ce projet est en lien avec le thème de la Jeune Chambre Economique Française au niveau national: « Optimisation des ressources pour allier développement économique et durable ». Zoom sur une initiative inspirante. 

A propos de l’initiative « Zéro Mégot »

Marre des mégots qui traînent partout, qui polluent nos rues, nos cours d’eau et les océans? Envie de changement, de civisme en un mot de respecter notre environnement?

La gestion des déchets fait partie des nouvelles préoccupations quotidiennes…

Pourtant le geste de jeter un mégot par terre reste banalisé, un fumeur en jetterait plus de 1460 par an à lui seul. Quant on sait qu’un seul mégot pollue 500l d’eau..il est urgent d’agir!

Les citoyens bénévoles de la JCEF, engagés autour de la préservation de l’environnement, ont décidé de distribuer de cendriers de poche en carton et de sensibiliser à la pollution des mégots.

JCEL Nante Zero Megot

Alexandra Simon-Blot, Directrice de Commission Zéro Mégot et bénévole à la JCE de Nantes nous en parle ! 

Pourquoi vous êtes vous intéressée au projet « Zéro Mégot » à Nantes ?

La question des mégots m’interpellaient depuis quelques années. En effet, je rentrais d’Asie où tout le monde était équipé de cendriers de poche et où il était inconcevable de jeter son mégot à terre après avoir fini de fumer sa cigarette, de la même manière qu’en France il est inconcevable de jeter sa cannette/bouteille plastique par terre quand on l’a terminé.

Ces gestes sont inconcevables socialement, pourtant dans beaucoup de pays cela était le cas et même relayé par le cinéma/TV/pub où l’on voyait des personnages jeter leur mégot à terre comme si cela était normal. 

J’étais particulièrement choquée en rentrant en France de voir notre retard et le retard dans les mentalités, beaucoup de fumeurs n’avaient même pas identifié leur mégot comme un déchet et comme étant hautement toxique pour l’environnement. 

Il y a-t-il eu un évènement déclencheur en particulier ?

Avec une autre membre de la JCE de Nantes, nous sommes allés voir le film « Demain » et il nous a paru évident de monter une action sur l’environnement, une action visible et impactante. Nous montons un groupe de travail que j’oriente sur les mégots et dont je prends la direction de projet: Zéro Mégot était né. 

OK 4 Comment vous y êtes-vous pris pour mettre en place le projet « Zéro Mégot » à Nantes ?

Suite à une grande enquête mondiale, nous avons pu identifier le schéma vertueux commun à toutes les villes ayant réussi à éradiquer le mégot des rues, cela se fait par 3 étapes :  

  1. Sensibiliser (il y a des centaines de manières de le faire: affiches, plaques sur les égouts, boites à vote, actions coup de poing avec mégot géant etc…)  
  2. Mettre à disposition un outil de collecte (cendriers fixes, de poche, éteignoirs …) 
  3. Verbaliser

Quel est l’impact du projet « Zéro Mégot » sur la population nantaise ?

L’impact sur la population locale est encore visible avec l’installation de plus de 1 000 cendriers urbains dans le centre-ville de Nantes, la distribution de 10 000 cendriers de poche, l’installation de cendriers/boites à vote sur les arrêts de tram et des décrets qui sortent pour verbaliser le jet de mégot au sol. 

De plus grâce au réseau JCE et à la visibilité que nous avons donnée au projet (montage d’un dossier projet national, récompense par un prix JCEF), nous avons pu essaimer le projet et il y a actuellement plus de 20 JCE locales qui ont refait une action de sensibilisation et /ou fourniture d’outils de collecte dans leur ville.

Quels ont été les défis à dépasser dans le cadre de ce projet ? 

Le principal défi à surpasser a été de garder « la foi » que ce sujet était important malgré les critiques, internes et externes et de continuer notre lobbying citoyen même si au début c’était difficile, nous avons des fois été renvoyés très rudement des ERP. Pour la métropole, l’écoute a été de plus en plus attentive et notre test grandeur nature a achevé de convaincre la Métropole et la TAN que la population et la majorité des ERP et de la population était prêts à s’engager dans une démarche Zéro Mégot. 

OK2 1

En savoir plus sur le « Zéro Mégot » et les projets de la Jeune Chambre Economique de Nantes

Logo JCEL Nantes Zero Megot

Vous avez entre 18 et 40 et avez envie de vous engager dans des projets à impact ? Rejoignez la Jeune Chambre Economique Française !

Vous pouvez découvrir cette association dynamique et inspirante soit en les suivant et en les soutenant sur les réseaux sociaux, soit en rejoignant la Jeune Chambre Economique de votre territoire. Pour cela, rendez-vous sur leur site ICI.

logo facebook logo linkedin logo twitter if social media instagram black 1885169 1 Youtube

Vous aimerez aussi…

 

Bénévolat : 7 raisons de s’engager

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
biodéchets

Valoriser les biodéchets: à Carcassonne, le territoire s’engage !

mer

« Le ridicule tue moins que le plastique »: à Toulon, on joue pour lutter contre la pollution de la mer