« Papa pour les Nuls »: s’épanouir dans la paternité

Papa pour les Nuls » s’épanouir dans la paternité

Devenir papa n’est pas toujours un long fleuve tranquille ! Sur le chemin de la paternité, il y a des transformations, des questions, des chamboulements. Pour que les papas trouvent conseils et réconfort, le livre « Papa pour les Nuls » vient d’être actualisé et mis à jour. Le Dr Laure Geisler, l’une des co-autrices de cet ouvrage nous en parle. Nous en avons profité pour glaner quelques conseils à destination des futurs papas ! 

Pourquoi t’es-tu lancée sur la co-écriture d’un livre pour les futurs ou les jeunes papas ? En quoi est-ce un sujet important pour toi ?

Après plusieurs passages en direct dans La Maison des Maternelles (France 2), et un stage dans sa boite de production, j’ai sympathisé avec l’équipe (qui est géniale au passage). Très naturellement Benjamin Muller, l’un des membres, m’a proposé la co-écriture de ce pavé. Il s’agissait d’un réel défi pour la working- maman que je suis, mais je n’ai pas hésité une minute. J’étais tout à fait séduite car le dernier livre de cette édition datait et méritait vraiment d’être mis au goût du jour. Par ailleurs, le projet est investi par des hommes ( je salue particulièrement Adrien Gantois, le sage-femme, et Romuald Jean-Dit-Pannel, psychologue du livre !) et c’était la condition sine qua non !

Pour toi que signifie "être papa" aujourd'hui ?

La société change du tout au tout et les pères sont davantage impliqués dans la parentalité (et tant mieux) ! Être père, ce n’est plus aider la mère dans son rôle de maman ! Être père, c’est se responsabiliser dans son rôle à part entière, s’investir, se projeter, prendre des initiatives. On est également à l’ère des couples de pères, des papas-solo aussi, c’était important pour nous de toucher tous les papas !

Quels sont les principaux challenges des jeunes papas dans le monde actuel ?

Les challenges sont multiples car il y a encore beaucoup de choses à déconstruire. Je le vois bien en consultation, car même dans les familles très égalitaires, la plupart du temps, ce sont les mamans qui consultent quand l’enfant a un souci.

Le papa doit prendre simplement sa place. Pour ça, il faut de la bonne volonté surtout et beaucoup de communication au sein du couple ! Mais il faut aussi que la mère lui laisse la possibilité de se saisir de ce rôle, et il faut des décisions politiques en ce sens.

Certains papas militent pour l’augmentation de la durée du congé paternité, et vraiment, c’est une bonne chose, car ils font bouger les lignes.

Existe-t-il encore des tabous autour de la paternité ?

Oui bien sûr, notamment autour du désir et de la sexualité au moment d’une grossesse ou après un accouchement. L’arrivée d’un enfant est un réel chamboulement pour tout le monde. Cela peut créer de réels décalages et – sans communication- de vraies perturbations dans le couple. Les injonctions sociétales autour de l’accouchement peuvent parfois être tabous aussi : le papa n’a pas toujours envie d’être présent à ce moment par exemple, pourtant il peut être difficile d’en parler librement.

Quels sont les 3 conseils clefs que tu pourrais donner à de futurs papas pour qu’ils vivent une paternité épanouissante ?

  • Informez-vous en amont : lisez, consultez, partagez si possible les séances de prépa à l’accouchement. Il existe plein de super papas sur les réseaux, on les cite dans le livre, ils sont vraiment inspirants.

  • Communiquez avec votre partenaire et levez les tabous : Posez-vous toutes vos questions sur l’avenir, parlez de vos doutes, de vos projets, des risques aussi. Parlez de votre ressenti, de vos émotions … et dites aussi quand ça va.

  • Acceptez de demander de l’aide : Pour être épanoui dans sa paternité, il faut l’être aussi personnellement. Alors, n’hésitez pas prendre un peu de temps pour vous -même et à vous entourer pour avoir des conseils extérieurs. Avoir des moments seuls ou uniquement en couple… ça on le dit peu, mais ça fait vraiment du bien.

Quel est le message clef de cet ouvrage « Papa pour les Nuls » ?

Le message clef serait qu’avec de l’amour, de bonne volonté et la possibilité de demander et de recevoir de l’aide, il n’y a pas vraiment de papa nul 😉 On fait surtout de notre mieux !

Suivre le Dr Laure Geisler sur les réseaux

Propos recueillis par Eva Mazur 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Aurélien Barrau 5 citations à retenir de son intervention au MEDEF

Aurélien Barrau : 5 citations à retenir de son intervention au MEDEF

Vignettes 7 astuces pour arrêter de prendre les critiques personnellement

7 astuces pour arrêter de prendre les critiques personnellement !