MerciMerci BravoBravo Bonne idéeBonne idée SolidaireSolidaire CourageuxCourageux

Nos 10 conseils pour faire face à l’actualité anxiogène

10 conseils pour faire face à l'actualité anxiogène

Depuis plusieurs jours, notre équipe est régulièrement sollicitée sur le terrain mais aussi sur les réseaux sociaux : « comment rester optimiste quand l’actualité est si sombre  ? ». Nous avons donc décidé de rédiger un article pour tous ceux qui se sentiraient démunis face à l’actualité anxiogène.

1/ Ne culpabilisez pas

Premier point : il est NORMAL d’être sensible aux événements et actualités qui s’accumulent en ce moment. Ne craignez pas d’accueillir votre vulnérabilité.

Si vous êtes d’une nature « optimiste », autorisez-vous ces baisses de moral et ne vous imposez pas de devoir aller bien à tout prix même si c’est la casquette qu’on a tendance à vous mettre.

2/ Vous pouvez choisir de NE PAS REGARDER les informations

De nombreux lecteurs nous disent ne plus regarder les informations. Ce choix leur semble être le meilleur facteur de protection pour eux.

Si vous en sentez le besoin, vous avez le droit de prendre de la distance par rapport aux médias. Et nul ne peut critiquer votre choix !

Fuyez ceux qui vous culpabilisent et vous disent que vous êtes dans le déni. Face aux circonstances, chacun fait du mieux qu’il peut et nul ne peut imposer son point de vue à l’autre.

3/ Consommez l’actualité avec modération

139

Si vous ressentez le besoin d’être au courant de ce qu’il se passe dans le monde (ou si vous n’avez pas d’autre choix compte tenu de votre métier), restez vigilent à votre consommation d’actualités.

La notion d’équilibre est fondamentale : combien de temps passez-vous à regarder les informations ?

Evitez de regarder les actualités de façon continue. Comme nous l’évoquait la journaliste d’une chaine d’info continue :

« Les chaines d’informations continues ne sont pas faites pour être regardées en continu ! »

Elles sont faites pour vous permettre de vous mettre à jour sur l’actualité. Et regarder l’actualité une fois par jour est largement suffisant.

4/ Cherchez à prendre du recul

Quand vous regardez l’actualité, focalisez-vous sur le concret.

Des experts peuvent parler des heures d’un sujet sans pour autant qu’il n’y ait de nouveaux éléments. Demandez-vous toujours si, concrètement, il y a quelque chose de nouveau ou s’il s’agit là de supposition ou de la même information commentée en boucle pendant des heures.

De nombreux faits divers happent notre attention et jouent sur nos émotions. Cherchez toujours à repositionner les sujets dans leur contexte.

S’agit-il d’un fait divers (hélas triste) ou s’agit-il d’une actualité à impact national / international. Cela ne veut pas dire que vous manquez d’empathie pour ces drames. Cela signifie simplement que vous êtes capable de distinguer ce qui relève du fait divers de ce qui relève de l’information.

5/ Evitez le piège des réseaux sociaux

Il est important de rappeler qu’Internet nous montre ce que nous avons envie de voir. Plus nous consommons un type d’actualité, plus internet nous propose cette même typologie de contenu.

Si vous vous sentez vulnérable, il est important de casser la spirale infernale.

Vous pouvez choisir d’aller voir du contenu divertissant ou plus léger. Il n’y a pas à culpabiliser d’avoir besoin de voir autre chose que l’actualité.

Au démarrage, cela peut vous sembler futile mais cela ne fait pas de vous des inconscients ni des égoïstes que d’avoir besoin de vous nourrir d’autres choses que de sinistres. L’équilibre est toujours nécessaire.

6/ Coupez les notifications

138

Faites le choix de consommer l’actualité quand vous le souhaitez. Les notifications qui surgissent à longueur de journée ne laissent guère de répit dans un contexte chargé comme actuellement. D’autant qu’une notification peut vous amener à voir des images choquantes. Vous pouvez d’ailleurs préférer du contenu audio ou écrit que du contenu vidéo.

Et on vous rassure : même si vous mettez en sourdine les informations, si quelque chose d’important arrive dans le monde, vous en serez rapidement informé par des proches !  

7/ Focalisez-vous sur les sujets où vous pouvez avoir de l’impact

Le « sentiment d’impuissance » est un terme qui revient très régulièrement de la part de nos lecteurs. Et c’est normal. Lorsque que nous sommes exposés à des informations sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle, on peut très vite se laisser envahir par l’anxiété en se sentant « trop petit » pour agir.

Effectivement, nous ne pouvons pas avoir un impact sur tous les sujets.

Mais vous pouvez toujours avoir un impact. Cela peut vous sembler désuet au vu de l’immensité des besoins, mais s’engager dans la vie associative locale pour soutenir une cause, c’est déjà améliorer l’existant.

8/ Maintenez le lien social

Les réseaux sociaux peuvent nous isoler et nous plonger dans le noir. Le soutien social joue alors un rôle primordial.

Échanger avec son entourage peut aider à se sentir moins seul. Prendre des nouvelles de ses proches (famille, ami, collègue…) est important dans ces périodes.

Si vous vous sentez isolés, des lignes d’écoutes sont disponibles.

9/ S’autoriser des activités plaisir

137

On parle d’activités de « décentration ».

Qu’est-ce qui vous apporte d’ordinaire de la joie ?
Marcher en forêt ?
Faire du sport ?
Regarder une série ?
Faire du dessin ?
Colorier des mandalas ?
Autorisez-vous à vous évader.

Le plaisir peut vous permettre de vous détourner des pensées récurrentes envahissantes.

Cela ne fait pas de vous des personnes sans cœur. Si vous en doutez, demandez-vous : « en quoi me priver de cette activité va aider les autres ? ».

Pour agir vous avez besoin d’énergie, et donc de ressources. Vous ne pourrez pas aider les autres si vos batteries sont vides. Prendre plaisir à la vie n’est pas antinomique avec agir.

10 / Parler à des professionnels

Si vous vous sentez en détresse, n’hésitez pas à en parler à des professionnels. Vous pouvez en parler à votre médecin généralement, à un professionnel de santé, à un psy, etc…

Déposer vos inquiétudes peut vous faire du bien. Nous sommes aujourd’hui tous vulnérables. Un professionnel pourra vous dire s’il s’agit d’une anxiété passagère ou si celle-ci cache des états dépressifs. Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour y voir plus claire, on vous invite à lire cet article : Eanqa : la plateforme qui vous aide à trouver le bon psy.

Notre humanité traverse régulièrement de grandes périodes d’instabilités mais au milieu des chaos télévisuels, des milliers d’individus contribuent à leur échelle, de façon silencieuse.

En prenant soin de votre bien-être mental, en trouvant des moyens pour faire face aux actualités, en recherchant le soutien dont vous avez besoin, vous pouvez trouver un peu plus de paix intérieure. Votre santé mentale est précieuse, et elle mérite toute votre attention et votre compassion.

Le petit plus de vos journées ✨

366 pensées inspirantes. Découvrez notre éphéméride pour mettre un peu d'optimisme dans votre quotidien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
cest quoi le bonheur pour vous interview de Julien Peron

« C’est quoi le bonheur pour vous ? » – L’interview de Julien Peron

La légende du colibri chacun sa part

La légende du Colibri, chacun sa part