in , , , ,

Un tiers-lieu ouvre un magasin 100% gratuit pour les plus démunis

Wagon Souk

Hélène est la fondatrice de “Wagon Souk”, un tiers-lieu solidaire qu’elle a créé avec son compagnon pour en faire un endroit d’expérimentation, d’échanges et de rencontres. Depuis fin décembre, ce tiers-lieu, situé à Strasbourg, a ouvert un magasin 100% gratuit pour les plus démunis. Hélène a bien voulu répondre à nos questions pour nous expliquer le fonctionnement et l’origine de cette initiative solidaire. Une initiative que nous avions hâte de vous faire découvrir…

Pouvez-vous nous présenter “Le Wagon Souk » ?

Le Wagon Souk est un tiers lieu solidaire, artistique et interculturel que nous avons ouvert en mai 2019 avec Zaïmo, mon compagnon. Nous sommes tous les deux artistes (illustratrice et artiste jardinier) et nous voulions créer un endroit où nous pourrions à la fois expérimenter, monter et accompagner des projets. La plupart des projets que nous menons au sein du lieu sont issus de rencontres avec des personnes et leurs idées, nous collaborons avec elles à leur concrétisation.

Au Wagon Souk on y trouve une cantine africaine solidaire, gérée par Adama alias Mama Souk, un Dispensaire de plantes, une Friperie solidaire, un Magasin Gratuit et des événements tout au long de l’année. C’est un lieu de rencontres et d’échanges, qui favorise le lien social et qui est en constante évolution et transformation.

Depuis fin décembre 2020, vous avez ouvert un magasin 100% gratuit pour les plus démunis. Pourquoi cette initiative ? Comment le magasin fonctionne-t-il concrètement ?

Le Magasin Gratuit s’est imposé comme une évidence dans cette année de pandémie. Pendant le premier confinement nous avions mis en place une cagnotte pour soutenir les associations qui effectuaient des maraudes et pour soutenir surtout les sans papiers qui se retrouvaient pour beaucoup sans aucun accès aux aides alimentaires. Fin 2020 nous avons mis en place le Magasin Gratuit, pendant les fêtes, et il y a eu tellement de monde qu’il fallait pérenniser cette initiative.

A la différence des banques alimentaires, le Magasin Gratuit est accessible sans conditions et les personnes se servent elles-mêmes, en autonomie. Cela leur permet de faire leurs courses finalement comme dans n’importe quel supermarché, de choisir ce qu’elles veulent manger, mais aussi se retrouver dans un endroit où elles pourront se rencontrer et discuter, boire un café, etc… C’est vraiment un espace qui permet à la fois de venir prendre des produits dont on a besoin et aussi de sortir de chez soi et de voir autre chose que ce quotidien très solitaire et morne qui nous est imposé.

Comment ce magasin est-il alimenté ? Quelle est son organisation ? Quelles denrées y trouve-t-on ?

Des associations, des particuliers et des commerçant.e.s nous font des dons. Les arrivages sont pour le moment assez aléatoires, donc nous avons créé un groupe Whatsapp qui nous permet de tenir les gens au courant de ce qui est disponible dans le Magasin. Nous ne couvrons pas la demande pour l’instant mais nous avons bon espoir que la mobilisation prenne de l’ampleur. Le Magasin Gratuit est ouvert du mardi au dimanche de 15h à 18h et on peut trouver des denrées alimentaires de toutes sortes, des produits d’hygiène, des produits pour les bébés et des vêtements pour les enfants. Il faut juste penser à prendre son sac de course!

Comment cette initiative s’inscrit-elle également dans une démarche écologique ?

Nous faisons en sorte que le fonctionnement du Wagon Souk dans son intégralité s’inscrive dans une démarche écologique. Nous fonctionnons beaucoup avec la récupération, le réemploi et la revalorisation des matériaux. Pour le Magasin Gratuit c’est évidemment en premier lieu le fait de pouvoir redistribuer des produits qui sont encore consommables mais qui finiront à la poubelle si personne ne les récupère, ce qui est une absurdité absolue. Et pour les légumes, les fruits et le pain, lorsqu’ils sont trop abîmés pour être mangés, nous les donnons à nos poules (qui finissent aussi les restes de la cantine!) et nous donnons ce que les poules ne mangent pas à une association, La Petite Ferme de la Charmille, qui a beaucoup d’animaux qui ont aussi besoin de se nourrir.

Quel est votre plus beau souvenir depuis la création de ce projet ?

Depuis l’ouverture du Magasin Gratuit, ce n’est pas un souvenir en particulier mais plutôt la dynamique que ça a relancé dans le lieu. Beaucoup de personnes sont venues la première fois pour récupérer de quoi manger et se sont senties tellement bien au Wagon qu’elles reviennent, juste pour discuter, avec leur enfants pour qu’ils jouent, et aussi pour nous aider, à ranger les rayons, à accueillir les gens, faire la vaisselle, nous réparer quelque chose, etc… Et c’est vraiment ça l’esprit du lieu, c’est l’entraide dans tout ce qu’il y a de plus simple et de plus humain.

Comment pouvons-nous vous aider à faire vivre et grandir cette initiative solidaire ?

Partager l’initiative, c’est ça qui peut nous aider, car nous sommes surtout à la recherche de plans de récupérations réguliers pour la nourriture et les produits d’hygiène, auprès de commerçants, d’entreprises, de maraîchers, etc… Cela nous permettrait d’approvisionner suffisamment le Magasin Gratuit et ça faciliterait aussi la logistique pour les récupérations.

Suivre le Wagon Souk

Wagon Souk est un espace solidaire situé au 91 Route des Romains, 67200 Strasbourg

logo facebook

A lire aussi…

NANTES: Ces entreprises qui ouvrent leurs bureaux le soir aux sans-abris

 

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Question Nathalie

[QUESTION#1] Une relation épisodique depuis 23 ans

Cerveau doré

Votre cerveau au soutien du positif en période de crise…