[QUESTION#1] Une relation épisodique depuis 23 ans

Question Nathalie

La question de Nathalie

Bonjour, je me questionne concernant une relation épisodique avec un gars que j’adore mais que visiblement je ne comprends pas. Voilà maintenant 23 ans que nous nous nous voyons au travers et pendant nos relations stables.

Je lui ai posé la question au début de l’année afin de clarifier si mes sentiments sont partagés ou non, et il m’a avoué m’aimer vraiment depuis tout ce temps mais comme je suis en couple ça le freine.

Jusque-là je peux comprendre mais selon lui nous deux c’est impossible parce que non pas que je suis en couple mais bien que je serais selon lui trop intense…il me reproche de ne pas prendre le temps de vraiment le connaître mais lorsque je veux justement en savoir plus et lui pose des questions je deviens trop intense…il me dit que je suis trop passionnée et que passion pour lui est synonyme d’obsession…

Pfff difficile à comprendre, là je suis en mode recul, mais je l’aime vraiment et suis prête à franchir les étapes pour être avec lui à plein temps mais je ne veux pas briser le cœur de mon conjoint des 20 dernières années pour quelqu’un qui risque de fuir…

Qu’en pensez-vous?

La réponse d’Hélène 

Bonjour Nathalie,

Dans votre question « Qu’en pensez-vous ? », plusieurs aspects sont sous-jacents. Il y a votre « relation épisodique » avec cet homme qui semble tenir différents propos. Il vous signifie d’une part, avoir des réticences à envisager une relation avec vous car vous êtes en couple. D’autre part, il vous reproche d’être « trop intense », pour finir ensuite par vous qualifier de « trop passionnée » quand vous essayez de répondre à son besoin de se dévoiler davantage à vous. Ce que j’en pense ? Je comprends que vous vous sentiez désarmée et perdue face à cette situation.

Votre besoin de prendre du recul est justifié et tout à fait approprié à ce que vous êtes en train de vivre. Puisqu’il s’agit de la direction que vous avez décidé pour l’instant en attendant d’y voir un peu plus clair, je vous propose quelques réflexions pour vous y accompagner. Nous partons de Vous, de vos envies, afin que vous soyez en mesure par la suite, de prendre une décision en adéquation avec vos besoins.

1. Vos besoins individuels

Afin d’éclaircir vos pensées, partons du point de départ, Vous. L’idée est de définir vos besoins en tant qu’individu.

La question à vous poser est la suivante : quels sont mes besoins en tant qu’individu unique ? Prenez le temps nécessaire afin de formuler chacun de vos besoins, en commençant par « j’ai besoin de… » et en spécifiant une temporalité.

Exemples :

« J’ai besoin de m’isoler au calme tous les jours ».
« J’ai besoin que l’on m’accepte telle que je suis, avec ma sensibilité au quotidien ».

Si vous manquez d’inspiration, vous pouvez suivre ces 4 axes :

  • mes besoins physiologiques
  • mes besoins sociaux ;
  • mes besoins intellectuels ;
  • mes besoins émotionnels.

2.Vos besoins dans une relation amoureuse

Une fois vos besoins individuels définis et sur le même principe, prenez tout le temps nécessaire pour réfléchir à vos besoins dans une relation amoureuse.

Exemple :

« J’ai besoin que mon partenaire comprenne que je suis à la fois une personne forte et fragile et que, par conséquent, j’ai besoin d’être soutenue et rassurée au quotidien ».

Ensuite, vous pouvez vous poser les questions suivantes :

  • Quelle est ma relation avec l’amour en général ?
  • Est-ce que j’aime encore mon conjoint et ce « gars » dont vous parlez ?
  • Est-ce que je m’aime assez pour être en mesure d’aimer une autre personne et ne pas attendre d’elle qu’elle comble mes besoins individuels ?

3.Votre réponse à vos besoins

Maintenant que vous connaissez vos besoins individuels et dans une relation amoureuse, vous pouvez commencer à réfléchir à la réponse la plus appropriée pour répondre à ces besoins. Vous me parlez de votre « relation épisodique » et de « votre conjoint » avec qui vous êtes depuis 20 années. Permettez-moi d’ajouter une troisième personne, Vous. Qui de ces trois personnes répond le mieux à vos besoins ? Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Seule Vous pouvez le savoir.

4.Votre choix

Souhaitez-vous rester dans cette situation, qui peut tout à fait vous convenir, ou êtes-vous insatisfaite et souhaitez par conséquent prendre une décision ? Dans l’hypothèse où vous souhaiteriez prendre une décision, une évaluation des conséquences matérielles et psychologiques pourrait finaliser votre choix.

Je conclurai Nathalie en rappelant que dans votre situation, vous avez le choix. La plupart du temps, c’est simplement les conséquences potentielles de nos choix qui nous effraient et non le choix en lui-même. Rien n’est figé. Gardez à l’esprit que le respect de soi, passe par le choix que l’on fait des personnes qui partagent notre vie. Se respecter, c’est s’entourer de personnes qui nous font du bien et qui nous acceptent tel que l’on est, quels que soient nos besoins.

En espérant vous avoir apporté un peu d’éclairage. Prenez soin de vous.

Hélène GourlainA propos de l’auteure

Hélène GOURLAIN, Hypnothérapeute : stress post-traumatique, résilience
Sophrologue : hauts potentiels émotionnels, sexologie
Après une carrière de 12 années en tant que militaire officier, Hélène est à présent hypnothérapeute et sophrologue certifiée. Ses missions de terrain en France et à l’étranger lui ont permis d’acquérir un sens de l’analyse qu’elle met à profit pour révéler le potentiel détenu en chacun de nous.

Pour suivre Hélène:
Blog : Chroniques d’une parisienne optimiste

logo linkedin logo instagram logo facebook

Une question à poser à Hélène ?

Deux fois par mois, je réponds à vos questions portant sur l’amour en général, les relations amoureuses, le couple, la sexualité. Je vous propose des outils concrets alliant développement personnel, sophrologie et auto-hypnose.
Envoyer un mail à : helene@loptimisme.com

Vous aimerez aussi…

Comment éviter la désillusion d’une rencontre Internet ?

L'objectif du site est d'être le plus collaboratif possible, ce post a ainsi été écrit par l'un de nos lecteurs - si vous souhaitez nous soumettre un contenu, c'est ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Perrine

Du « Sorry telling au story telling » avec Perrine Rouveure

Wagon Souk

Un tiers-lieu ouvre un magasin 100% gratuit pour les plus démunis