in , , , ,

« La Calinette »: vers le zéro déchet, chacun à son rythme

La Calinette profil

Pour la petite histoire, l’équipe a rencontré Pascaline l’été dernier au marché de Bréhal. Pauline avait son stand à quelques mètres du nôtre et nous sommes tout de suite tombés sous le charme de cette créatrice, adapte du zéro déchet. Rencontre. 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Pascaline, j’ai 32ans. Je suis née et je n’ai jamais vraiment bougé de mon petit patelin du Cotentin. Je vis entourée de mon mari Benjamin et de mon fils Gabin mais également de mon chien Dobby, et des poulettes, Christina, Rihanna et Shakira (oui, c’est de bonnes chanteuses…).

La calinette
La Calinette, crochetée à la main dans un patelin du Cotentin

Tu es la créatrice de La Calinette, peux-tu nous expliquer ce que c’est ? Quels sont les avantages de La Calinette ?

La Calinette est une mignonne éponge lavable crocheté à la main ! Son principal atout est bien sûr de passer en machine et d’éviter le jetable, mais elle est réellement efficace ! Elle récure très bien sans rayer, en particulier les matières sensibles.

Rien de lui résiste :  voitures, poêles anti-adhésives, plaques vitro, robinetteries… et même le corps (exfoliant et gommant sous la douche) !

Comment en es-tu arrivée à t’intéresser au « Zéro Déchet » ? Y’a-t-il eu un déclic dans ta vie ?

Le « fait-main » est ancré dans ma vie depuis toute petite. J’ai toujours tout bricolé, testé, essayé.

Il y a environ 6 ans, j’ai été sujette à de bonnes démangeaisons au niveau du cuir chevelu. Je me suis vite rendue compte que je ne supportais plus les shampoings incluant silicone et paraben ! Je me suis donc intéressée aux composants, j’ai recherché des alternatives et j’ai découvert tout l’univers du zéro déchet ! A partir de là, c’est un effet boule de neige, on découvre toujours plus de choses à fabriquer soi-même, difficile de s’arrêter…

Mets-tu en place des actions dans ta vie quotidienne dans cette démarche « Zéro Déchet » ?

Oui évidemment, mon entreprise est basée sur cette démarche. Je ne pourrais absolument pas vendre des produits pour lesquels je ne suis pas convaincue ou que je n’utilise pas moi-même.

Nous ne sommes pas un foyer « Zéro déchet » même si énormément de choses sont en place. On fait au mieux et on ne se met pas de pression. On a un gros potager qui nous fournit très bien. On aime beaucoup cuisiner et fabriquer, ou vivre avec les saisons…

Aurais-tu des conseils à donner à nos lecteurs qui souhaitent entamer une démarche « Zéro Déchet » ? Par où commencer ?

Surtout y aller à son rythme ! Il y a forcément des alternatives qui ne nous correspondent pas. Inutile de faire un changement radical si c’est pour abandonner très vite.

Je conseille toujours à mes clients, lorsqu’ils veulent passer aux lingettes ou à l’éponge lavable, de finir complètement leurs jetables (pour ne plus être tenté et en avoir sous la main). Puis pendant une bonne semaine, n’utiliser que l’alternative lavable. Ce sont juste des habitudes à instaurer.

Mais surtout, ce n’est pas une compétition ! Si chacun adopte juste un changement (comme adopter une Calinette^^), cela aurait déjà un grand impact…

Constates-tu un changement dans les habitudes des consommateurs ces dernières années depuis la création de La Calinette ? Sont-ils plus sensibles au sujet du développement durable ?

Il y a encore environ 2 ans, les gens me demandaient à quoi servaient des lingettes lavables.

Aujourd’hui tout le monde sait, qu’ils l’utilisent ou pas, c’est un produit qui est entré dans nos vies, que l’on retrouve maintenant même en supermarché (C’est souvent, d’ailleurs, la 1ère alternative que l’on teste).

Mais ce que j’ai réellement remarqué, c’est que le sujet du développement durable n’est pas toujours la 1ère cause d’achat.

Pour la Calinette par exemple,  elle intéresse plusieurs profils :

  • les personnes soucieuses de l’environnement pour le côté zéro déchet
  • les personnes adeptes de produits utiles pour son côté très efficace
  • les personnes qui souhaitent économiser ! La Calinette coûte 12€, elle est rentabilisée en 6 mois, et laisse des année sans nouvel achat d’éponge.

Qu’ils soient sensibles ou non à l’environnement, le zéro déchet à de nombreux arguments pour convaincre et convertir le plus grand nombre…

Comment vois-tu l’évolution de La Calinette ces prochaines années ? Quels sont tes projets ?

Je suis quelqu’un qui vit surtout le moment présent. L’ambition serait éventuellement d’équiper tous les Français en Calinette, mais les crocheter une par une, cela risque d’être compliqué…

Aujourd’hui, j’ai trouvé un bon équilibre. Je travaille avec plusieurs boutiques, j’ai le site web, et je fais pas mal de salons, marchés, évènements.

J’aime beaucoup gérer différentes choses, cela me permet de ne pas avoir de routine ennuyeuse !

Je suis sur les routes l’été et au chaud en boutique éphémère l’hiver. En cas d’imprévu (bonjour Madame Covid^^) j’ai la chance de pouvoir m’adapter facilement.

Je sors environ un nouveau produit par an, je prime la qualité avant la quantité. Il est important pour moi que ce nouveau produit apporte un réel plus et que je l’utilise dans mon quotidien. D’ailleurs je ne le commercialise que lorsqu’il à été testé et approuvé par mon entourage et parfois certains clients.

Les derniers nés sont les « Calinis », boules de séchages. Bref, je prends mon temps pour essayer de faire les choses bien.

Quel message portes-tu à travers La Calinette ?

Outre un côté évidemment environnemental, l’humour et la bonne humeur sont très présents dans ma communication. Un simple sourire ou une tranche de rire, peut apporter tellement à d’autres…Ne nous en privons pas !

As-tu une petite phrase qui te booste au quotidien ?

« Choisis un travail que tu aimes, et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie »

Je ne regretterai jamais d’avoir pris mon indépendance en créant mon entreprise. Des moments difficiles, c’est évident, mais rien comparé à tout ce que j’ai gagné…

Pour suivre Pascaline:

Son site internet ICI.

Le catalogue de La calinette

logo instagram logo facebook

A lire aussi sur l’Optimisme 

Nantes: ces entreprises qui ouvrent leurs bureaux le soir aux sans abris

 

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Amour mains

Découvrez les 4 nuances de l’amour…

christel de foucault tedx

Christel de Foucault: célèbre influenceuse sur les techniques de recherche d’emploi nous parle de résilience