BravoBravo EngagéEngagé Bonne idéeBonne idée SolidaireSolidaire MerciMerci ResponsableResponsable

Formation santé mentale : présentation des premiers secours par Eva, notre formatrice

Eva PSSM

Depuis le début de l’année, nous vous parlons de santé mentale et de l’importance que va prendre ce sujet dans les mois et les années à venir compte tenu des retentissements psychologiques de la crise sanitaire sur la population. Vous êtes nombreux à vous sentir parfois démunis face à une personne qui semble aller mal en ce moment.

Pour vous y aider, nous proposons désormais au grand public, aux entreprises et à toutes les organisations la formation : « Premiers Secours en Santé Mentale » (PSSM). Eva, membre de l’équipe de l’Optimisme, est notre formatrice pour le déploiement de ce programme qui figure parmi les 25 « mesures phares » de la politique de prévention du ministère de la Santé.

Parce qu’il nous semble important de présenter les formateurs, nous l’avons interviewée sur le parcours qui l’a amenée à s’intéresser à la santé mentale et nous l’avons invitée à nous parler plus en détails de cette formation à laquelle vous pourrez participer dès les 4 et 5 octobre 2021 à Paris.

Qu’est-ce qui t’a amenée à t’intéresser au sujet de la santé mentale dans ton parcours ?

 

Après mon cursus universitaire en droit et en criminologie, j’ai travaillé en Angleterre dans le milieu associatif et carcéral pour créer des programmes de « prévention de la récidive » qui incluaient une dimension sociale, éducative et psychologique. Les usagers avec lesquels je travaillais rencontraient très souvent des problématiques liées à leur santé mentale. Nous collaborions étroitement avec les services anglais comme par exemple, l’équivalent des centres médico-psychologiques en France.
Nous nous sommes inspirés de différentes approches pour la création de nos programmes, allant de la psychologie positive à l’art-thérapie en passant par le yoga, la méditation, l’influence des thérapies cognitivo-comportementale etc.

Les questions autour de la santé mentale et plus généralement du bien-être des individus ont été des fils conducteurs dans mon parcours. Je me suis toujours demandée : « Comment peut-on améliorer le système pour sensibiliser le grand public et permettre un meilleur accompagnement des personnes en matière de santé mentale ? »

Cette question me motive et je m’implique aujourd’hui bénévolement, à côté de mon travail à l’Optimisme, dans plusieurs associations qui participent à la déstigmatisation de la maladie mentale ou viennent en aide à des personnes en souffrance psychique.

Comment et pourquoi as-tu choisi de devenir « formatrice en Premiers Secours en Santé Mentale » au sein de l’Optimisme ?

J’ai entendu parler des « Premiers Secours en Santé Mentale » (un programme qui a été récemment adopté en France en 2019) par l’intermédiaire de La Maison Perchée, une association pour laquelle je suis bénévole. Je l’ai tout de suite évoqué à l’équipe de l’Optimisme car nous en faisons le constat chaque jour à travers les témoignages de nos lecteurs : il y a un malaise grandissant au sein de notre société, accentué aujourd’hui par la crise sanitaire. Nous pressentions déjà depuis longtemps une sorte de « crise » générale au sein du collectif, affectant le bien-être et l’état psychologique des individus.

Cette formation m’est apparue complètement alignée avec les actions que nous menons à l’Optimisme : le souci d’informer, de prévenir et d’agir ! Et plus globalement, nous avions une autre question en filigrane: que faire et comment trouver les bons mots face à une personne de notre entourage, un lecteur, un de nos collègues qui va mal ?

Qu’apprend-on au cours de cette formation et à qui s’adresse-t-elle ?

Les PSSM s’adressent à tous : particuliers, entreprises, associations, institutions, universités…C’est d’ailleurs ce qui m’a plu dans cette formation : sa dimension citoyenne qui nous rappelle que nous sommes tous concernés par le sujet. L’objectif est d’acquérir certaines compétences relationnelles et des connaissances de base pour pouvoir apporter un soutien initial à une personne qui développerait un trouble psychique ou serait en crise (comme par exemple, une crise suicidaire ou psychotique).

Il est important de préciser que cette formation n’est pas une thérapie et ne forme pas les individus à pouvoir poser un diagnostic, ce qui est réservé aux professionnels de santé. Son objectif est, à l’instar des premiers gestes de secours que nous connaissons, d’avoir un plan d’action pour prévenir l’aggravation d’un trouble psychique et savoir diriger la personne vers les bonnes ressources et les interlocuteurs adéquats, à savoir les professionnels de santé.

Qu’allons-nous vivre avec toi pendant ces deux jours de formation ?

Les PSSM ont été structurées pour permettre d’aborder un plan d’action dans différentes situations. Par exemple : Comment agir face à une personne qui présente des signes de la dépression ? Comment venir en aide à une personne qui présente un problème lié à l’utilisation d’une substance ? Comment réagir face à quelqu’un qui a des intentions suicidaires ? Toutes les données du programme ont été validées scientifiquement par un comité d’experts comprenant des usagers, des professionnels, des chercheurs.

Pendant 2 jours, au moyen d’apports théoriques liés à des situations vécues, des vidéos, des cas pratiques et des échanges, les futurs secouristes apprennent à prendre confiance dans l’interaction avec des personnes éprouvant ces difficultés à un moment donné dans leur vie. Cette formation est aussi l’occasion de revoir ses représentations concernant la santé mentale.

Deux jours riches et intensifs que nous prévoyons de passer dans la bonne humeur malgré la lourdeur apparente de certains thèmes abordés…mais ces connaissances peuvent sauver des vies !

formation santé mentaleVous souhaitez devenir secouriste en santé mentale ?

Prochaine session de formation PSSM : les 4 et 5 octobre à Paris

Contact, informations et inscriptions : eva@loptimisme.com

A lire aussi…

https://loptimisme.com/premiers-secours-en-sante-mentale-formation/
 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
Experimenthe

1ère expérience dans un éco-lieu : 4 choses apprises en un week-end !

regard des autres

Être authentiquement soi pour se libérer du regard des autres