Faire de la politique rend-t-il heureux ?

Faire de la politique rend-t-il heureux ?

Quand on pense politique, on fait souvent le raccourci : politique = recherche du pouvoir. Bien-sûr, c’est parfois le cas pour certains hommes et femmes aux rennes de la France. Mais pas pour nos maires et leurs adjoints.

L’ enquête (peu commune) « bonheur et politique »  a été menée par l’Institut d’études et de conseil, CSA « Comprendre pour mieux décider » auprès de 402 élus municipaux.
Les hommes politiques sont-ils heureux ? Nous rendent-ils heureux ? Quelles sont leurs motivations ? Décryptage.

Les motivations des politiques

1# Le dévouement pour les administrés

L’envie de se mettre au service des autres serait la motivation principale des politiques. Elle est d’autant plus forte dans les communes plus petites (81% vs 64% des communes de plus de 30 000 habitants).

2# L’envie d’agir sur le cours des choses 

Deuxième raison invoquée : avoir une influence sur le cours des choses. Et c’est logiquement dans les grandes villes que l’envie est la plus forte (on imagine car ils ont plus de poids ?) : (56% des élus des communes de plus de 30 000 habitants versus 37% des élus des communes de moins de 2 000 habitants)

3# La possibilité de contribuer au bonheur collectif 

En troisième position, avec seulement 19%.

Alors, faire de la diplomatie rend-t-il heureux ?

Le réponse semble être OUI. 80% des élus déclarent que l’exercice de la politique les rend heureux.

80% des élus déclarent que l’exercice de la politique les rend heureux.

Un décalage important entre la satisfaction des élus par rapport à leur politique et le verdit de leurs administrés. Interrogés sur leur jugement à l’égard de leur propre politique locale, les élus apparaissent quasi unanimement satisfaits du travail qu’ils réalisent (95%) alors que leurs administrés sont 54%* à être satisfaits de la politique de leurs élus locaux, soit un décalage de plus de 40 points!

Au fait, les politiques nous rendent-ils heureux ?

L’étude nous indique que la recherche du bonheur n’est pas inscrite dans la Constitution française comme ce fut le cas dans celle de 1793 (on militerait bien pour ! ). Alors, notre bonheur est-il un des objectifs de nos élus ? Oui pour 71 % d’entre eux.
Pour améliorer notre bien-être, les élus estiment les points suivant importants : l’entretien de la voirie (44%), la qualité des établissements scolaires (42%) et l’embellissement de la ville (34%).

Un sujet à discussions. Elles sont ouvertes !
Découvrez les résultats détaillés de ce sondage inédit CSA Bonheur et politique

Retrouvez nos actualités, en cliquant sur les icônes :

facebook catherine testa instagram catherine testa linkedin infomation catherine testa

Comment construire un bonheur durable ?

Qu’est-ce que le bonheur ?