MerciMerci BravoBravo Bonne idéeBonne idée SolidaireSolidaire

Vous n’osez pas demander un service aux autres ? 3 stratégies prouvées par la science pour vous y aider

demander un service

Hier, j’ai interrogé les abonné.e.s de mon compte Instagram pour savoir si elles ou ils osaient demander un service quand elles/ils en avaient besoin. Sans grande surprise, pour plus de la moitié, oser demander un service relevait du défi. 

Pourtant, quand on se lance dans un nouveau projet professionnel ou personnel, on peut rarement (si ce n’est jamais) le faire sans l’aide des autres. Ce sujet me tient à cœur depuis des années tant il fut un frein pour moi (j’avais d’ailleurs réalisé un article sur le sujet l’an passé : oser demander de l’aide !). Je partage aujourd’hui avec vous des astuces basées sur la science qui ont pu m’aider en espérant qu’elles vous aident à votre tour !

Oser demander un service : pourquoi a-t-on peur ?

Il existe de nombreuses raisons propres à chacun : peur de déranger, peur qu’on nous dise non, peur de paraitre vulnérable, peur d’être redevable, peur de passer pour opportuniste… 

Pour débuter cet article, j’aimerais partager avec vous cet exemple du patron d’une entreprise qui formait son fils au démarchage commercial. Ce dernier avait pour mission d’aller démarcher les supermarchés pour y placer des ouvrages.

Le père explique à sont fils le discours et le laisse devant le magasin avant de le rejoindre une demi-heure plus tard.

  • Alors, que t’ont-ils dit ?
  • Je n’ai pas osé rentrer …
  • Mais enfin, pourquoi ?
  • J’ai eu peur qu’ils me mettent dehors
  • Mais enfin, tu étais déjà dehors !!

Cette histoire permet de nous remémorer que, si on nous dit non, on revient finalement à la même place !

ASTUCE 1 : surpasser la peur de déranger

Une des raisons qui semble le plus nous freiner est la peur de déranger. On a, en effet, peur de contraindre la personne en face et qu’elle se sente « obligée ».

Une astuce pour nous rassurer sur ce point consiste à donner à notre interlocuteur la possibilité de nous dire non.

« Je comprendrais si tu es trop occupé.e pour prendre le temps » ou « ne t’en fais pas si cela ne colle pas avec ton emploi du temps ». Cette petite mention permet à la personne en face de vous de se sentir libre de nous dire non.

Et rappelez-vous ! Votre interlocuteur est un adulte et est parfaitement en mesure de dire vous oui ou de dire non ! Ne supposez pas de sa réponse.

ASTUCE 2 : Donnez la raison de votre demande

On vous a peut-être déjà dit qu’il fallait éviter de se lancer dans des tirades quand on faisait une demande. L’objectif n’est évidemment pas de partir dans des tirades interminables avant d’arriver à la demande mais il est important d’expliquer pourquoi vous demandez si vous souhaitez obtenir une réponse favorable.

Dans l’étude « The Role of « Placebic » Information in Interpersonal Interaction » datant de 1978, une psychologue de Harvard; Ellen Langer a réalisé une expérience. Dans celle-ci, elle demandait à couper la file à la photocopieuse. 

  • « Excusez-moi, j’ai 5 pages, est-ce que je peux passer ? ». Dans ce scénario, 60% des personnes la laissaient passer devant.

  • « Excusez-moi, j’ai 5 pages, est-ce que je peux passer parce que je suis en retard ? ». Dans ce scénario, 94% des personnes lui laissaient utiliser la machine.

  • « Excusez-moi, j’ai 5 pages, est ce que je peux passer, parce que je dois faire des photocopies ? » . Le plus curieux étant probablement cet ajout qui semble sans utilité, (tout le monde attendant pour la même raison)!. Pour autant, dans ce cas, 93% des personnes la laissaient passer.

Ce que suggère cette expérience, c’est que le fait de donner une raison, aussi absurde soit-elle, incite naturellement l’interlocuteur a dire oui.

ASTUCE 3 : Demander en face à face

Il semble plus facile de faire une demande par SMS ou par email que de visu, surtout dans le monde professionnel. Et pourtant !  

Une étude récente, Should I Ask Over Zoom, Phone, Email, or In-Person? de M. Roghanizad et V. Bohns publiée en novembre 2021 démontre que nous avons tendance à sous-estimer l’importance de la demander en présentiel.

Alors que les participants s’attendaient à peu de différence entre demande formulée via Zoom, au téléphone ou en personne, la différence est en réalité marquée.

Il y a moins de chance que votre interlocuteur vous dise oui si vous le demandez à distance que si vous le demandez de visu !

Prenez donc votre courage à deux mains pour demander en face à face ! 

Vous hésitez encore ? Une dernière astuce !

Derniers points si vous hésitez : sachez que demander de l’aide renforce la relation avec votre interlocuteur. En effet, une études « Does a Favor Request Increase Liking Toward the Requester? » avec des participants américains et japonais ont prouvé que, loin de nuire à la relation, cela renforce la proximité ressentie par l’aidant envers l’aidé !

Il n’y a donc plus à hésiter 😊 J’espère que ces quelques conseils pourront vous aider ! 

A très vite,
Catherine

Catherine Testa

Catherine Testa

Fondatrice du site l'Optimisme, entrepreneuse engagée spécialiste de la qualité de vie au travail et dans la vie perso, Catherine est l'auteur de 3 best-sellers : Osez l'optimisme, oser être soi, même au travail et Synchronicité

Découvrir ses livres

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
consolations christophe andré

Consolations : celles que l’on reçoit et celles que l’on donne par Christophe André

parler du suicide médias

Parler du suicide quand on est média : notre équipe s’est sensibilisée !