3 conseils pour mettre en application la « théorie de l’attachement » avec les enfants

attachement

La théorie de l’attachement est centrale en psychologie et nous permet de mieux comprendre les besoins des enfants dans leur évolution et de mieux comprendre, une fois adulte, les rapports que nous avons avec les autres. 

Sophie Blin Durand Viel est psychologue et interviendra sur ce sujet le 17 juin 2021 à 19h00 sur Zoom au sein du Club de l’Optimisme pour nous apporter des éclairages. En attendant avec impatience cet évènement, voici 3 conseils clés pour mieux comprendre cette théorie et l’appliquer avec vos enfants. 

1. Se rappeler qu’un bébé ne manipule pas

Le besoin d’attachement permet la survie de l’espèce. Il faut se rappeler qu’un bébé ne fait pas de caprice ni de cinéma et qu’il n’est pas en capacité de manipuler un adulte. Il est tout à fait normal qu’un enfant qui pleure cesse de le faire quand on le prend dans les bras. Il se sent en sécurité ! C’est parfois difficile de répondre encore et encore aux demandes d’un petit, mais rappelons-nous qu’il exprime son besoin, et non une volonté de nous nuire.

2. Etre une figure qui sert l’autonomie de l’enfant

L’attachement va bel et bien servir l’autonomie et non la dépendance. La figure d’attachement est la base solide sur lequel l’enfant vient se poser, comme un avion sur un porte-avion, pour se ressourcer, se reposer, se sécuriser et ensuite pouvoir décoller et explorer son environnement, toujours un peu plus loin.

3. Trouver un juste milieu entre protection et liberté

Chercher l’équilibre entre la protection que nous devons apporter à l’enfant (« Viens contre moi »), et l’espace que nous devons lui laisser pour explorer (« Vas-y, tu peux le faire »). A certaines périodes du développement de l’enfant, les moments sur le porte-avions seront plus longs que les vols. A d’autres périodes, ce sera l’inverse.

Tu interviens le 17 juin 2021 à 19h00 sur Zoom pour nous donner des éclairages sur le sujet au Club de l’Optimisme en co-animation avec le Dr Laure Geisler. Qu’est-ce que tu aimerais transmettre aux participants à cette occasion ?

Je souhaite que nous arrivions à transmettre des éléments éclairants, simples et applicables dans la vie quotidienne, permettant d’assainir et de renforcer les relations que les parents et éducateurs créent avec les enfants.

Je souhaite aussi alimenter chez les participants la confiance en eux, dans leurs capacités à être des parents et éducateurs « suffisamment bons » comme disait Winnicott, capables d’adaptation et de créativité dans les différentes situations.

Logo Club vertMieux comprendre la théorie de l’attachement: rendez-vous le jeudi 17 juin à 19h00 sur Zoom au Club de l’Optimisme 

Toute l’année, de janvier à novembre 2021, 30 intervenants se succèdent sur des sujets passionnants afin de booster notre optimisme, de vivre des expériences et de faire des rencontres enrichissantes. Retrouvez toute la programmation 2021 sur le site du Club de l’Optimisme ainsi que les pass pour y participer.

Les évènements ont lieu sur Zoom tous les 3 premiers mardis de chaque mois.
Infos sur le Club: eva@loptimisme.com

Pour aller plus loin avec l’attachement…

La théorie de l’attachement: explications

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
intuition

Intuition: des pistes pour se mettre à son écoute

Chateaudelapinais

Oser se lancer en temps de crise, le témoignage de Mélody