BravoBravo MerciMerci CourageuxCourageux EngagéEngagé Bonne idéeBonne idée SolidaireSolidaire ResponsableResponsable

5 (bonnes) raisons d’être optimiste en 2023

5 bonnes raisons d'être optimiste en 2023
Un article de Michel Poulaert

Un article de Michel Poulaert

Conférencier spécialiste de l’optimisme

Etre optimiste en 2023 peut paraître compliqué. Dans un contexte social, économique et géopolitique tendus, serait-ce indécent de l’être ? 

Voici personnellement mes 5 raisons d’être optimiste en 2023 :

1# La technologie est notre amie.

IA, NFT, robotisation de certains métiers, automatisation, dématérialisation… à en lire les nombreux commentaires sur les réseaux sociaux, tout ceci fait bien peur. Les craintes que la technologie ne remplace les travailleurs humains sont aussi anciennes que la technologie et elles ont de nouveau été soulevées en novembre lorsqu’une société appelée OpenAI a lancé ChatGPT, un programme d’écriture automatisé.

Les experts en intelligence artificielle insistent depuis longtemps sur le fait que ces technologies ont des limites qui les empêchent de remplacer complètement les humains. Ouf !

Ces technologies prennent sur eux le côté stressant pour qu’on puisse se concentrer sur la forme et le fond ou… à d’autres activités où nous serions plus utiles.

Dédramatisons un instant :  les métiers, ça va, ça vient. Certains ont définitivement disparu dans la même indignation que l’on observe aujourd’hui lorsque l’on voit des caisses automatiques au supermarché. Mais d’autres se sont créés, encore et encore.

Une innovation, une invention, une nouvelle idée, au début elle fait peur, puis elle suscite l’admiration, ensuite, une fois adoptée par tous, on se demande comment on a fait pour s’en passer. Ç’en a été de même aux prémices de l’électricité, de la locomotive, de l’automobile, du cinéma qui faisait fuir les spectateurs effrayés du train qui entrait en gare, du téléphone, d’Internet qui abrutirait les utilisateurs ou qui sonnerait le glas de nombreux commerces…

2# L’indisponibilité ou la raréfaction de l’énergie va se résoudre progressivement.

Si l’année 2022 était sous le signe de pénurie d’énergies, 2023 sera celle de l’innovation dans le domaine. Les plus grands esprits travaillent (et depuis des années déjà) sur des solutions de substitution ou d’optimisation.
Les ingénieurs sont un peu plus près d’une nouvelle source d’énergie propre. Après une percée majeure dans la fusion nucléaire en décembre 2022, les investisseurs injectent de l’argent dans les entreprises qui souhaitent exploiter le type d’énergie qui alimente le soleil et les étoiles. La fusion, si elle pouvait être déployée à grande échelle, offrirait une source d’énergie sans pollution presque illimitée. La découverte est majeure : les scientifiques n’avaient jamais créé de réaction de fusion produisant plus d’énergie qu’elle n’en consommait. Bien qu’il puisse encore s’écouler des décennies avant que la fusion ne devienne une source d’énergie pratique, cette réalisation est un grand pas vers cette nouvelle source d’énergie.

De plus, L’essence de synthèse fait ses premiers pas !
Après des années de recherche, Porsche a décidé de produire elle-même des carburants synthétiques.

La marque estime que ses carburants sont presque neutres en CO2, même après leur phase de combustion. Nous n’avons pas fini de parler des moteurs thermiques. Ouf : même si les moteurs électriques sont particulièrement performants, les puristes vont aimer.

3# La pression énergétique de ces derniers mois nous a poussés à adopter des comportements responsables en termes de consommation

On ne prend plus la voiture pour aller chez le boulanger à 800 mètres, on covoiture de plus en plus, on éteint des lumières non indispensables, on débranche les appareils qui ne sont pas utiles la nuit. Les français ont fait des économies d’énergie et adopté de nouveaux comportements bons pour le porte-monnaie et la planète. Dans la même lignée nous devenons de plus en plus responsables en termes de gaspi.

Autre mesure en faveur de la planète : c’en est fini du ticket de caisse, à partir du 1er avril. Chaque année près de 30 milliards de facturettes sont imprimées et la plupart terminent à la poubelle alors que leur petite taille les rend « difficiles à collecter et à recycler ». Double effet kisscool de la mesure : plus besoin de passer des heures à chercher un vieux ticket, ils seront tous disponibles dans une application !

4# L’avion zéro émission est en cours d’étude avancé.

Amis amateurs de voyages, c’est une excellente nouvelle !

Airbus UpNext et le CERN ont signé un contrat de collaboration visant à développer un avion électrique zéro émission. L’appareil sera basé sur des technologies supraconductrices innovantes. Pour ce faire, l’avionneur compte utiliser le savoir-faire du CERN dans ce domaine utilisant une technologie de supraconducteurs qui permet une efficacité proche de 100 % et une réduction de la masse globale des matériaux utilisés. Cela devrait prendre une petite décennie pour concrétiser cette avancée majeure.

5# Des relations patron/salarié plus détendues et de nouvelles pratiques de travail.

On parle beaucoup de « tendances », mais c’est bien plus que ça : ce sont des prises de conscience ! Elles commencent à entrer dans un changement de comportement favorable au mieux-être des collaborateurs, mais aussi de ces mêmes dirigeants.

Les différentes crises sanitaires nous ont forcés et a accéléré cette prise de conscience à changer les liens de subordination qui, progressivement, deviennent des liens de collaborations intelligentes.

La bienveillance, la gentillesse, la vulnérabilité, la coopération, l’autonomie, la confiance, l’engagement, le télétravail ne sont pas des « tendances » mais des comportements des temps modernes. Si tout n’est pas encore équilibré ni parfait, nous sommes sur le bon chemin.

De plus, la pandémie nous a rapprochés de nos familles qui fait désormais partie intégrante de notre vie professionnelle. Nous savons enfin que famille et travail peuvent se concilier sans perdre en efficacité et en pertinence.

Nous vivons des temps passionnants en termes de changements radicaux dans nos modes de fonctionnements et de consommation. Alors que les pessimistes se plaignent et voient l’avenir d’un mauvais œil, les optimistes se relèvent, s’adaptent, transforment, innovent, inventent pour améliorer le monde et repartir de plus belle. Le monde va de mieux en mieux !

À mémoire d’Homme, ces transformations sont historiques.

Autorisons-nous à l’optimisme, même si cela peut prendre encore des années, nous sommes sur la bonne voie. Les optimistes refusent la fatalisme et l’attentisme. Ils font que les choses arrivent parce qu’ils sont dans l’action. Pour eux, ne pas subir, c’est être dans l’action permanente.

2023 sera une belle année !

Michel Poulaert,

Conférencier spécialiste de l’optimisme

Pour suivre Michel Poulaert

infomation catherine testainstagram catherine testaiconfinder social media youtube 1543314linkedin catherine testa

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Major Mouvement son inquiétude pour le système de santé

Major Mouvement : son inquiétude pour le système de santé

4 films qui changent nos représentations sur la santé mentale

4 films qui changent nos représentations sur la santé mentale