Santé mentale : qui peut m’aider ?

aide santé mentale

Santé mentale : qui peut m’aider ?

Nous recevons de plus en plus de messages de lecteurs qui témoignent d’une souffrance psychologique. Mais il n’est pas toujours facile de savoir vers qui aller, à qui parler, qui consulter. 

Nous avons pensé utile de faire un point sur quelques professionnels ou structures qui peuvent vous aider. Si vous ressentez un mal-être qui perdure dans le temps, ne restez pas seul ! Demander de l’aide est une démarche lucide et responsable et non un aveu de faiblesse.

1. Les professionnels du champ de la santé

Médecin

santé mentale aideLorsqu’on parle de mal-être psychologique, les premiers professionnels à qui l’on pense sont les professionnels de santé. Si vous avez un médecin généraliste en qui vous avez confiance, il est tout à fait légitime d’évoquer avec lui des signes ou des symptômes « psychologiques ».

Psychiatre

Vous pouvez consulter un psychiatre sans être adressé par votre médecin généraliste mais pensez à vérifier auprès de la sécurité sociale les conditions de remboursement. Le psychiatre est un médecin spécialiste qui peut poser des diagnostics, prescrire et administrer des traitements. De nombreux psychiatres sont également formés à une ou des psychothérapies. La psychothérapie désigne un traitement qui repose sur des moyens psychologiques fondés sur la parole. Il existe des centaines de psychothérapies différentes.

Psychologue

Vous pouvez avoir envie de vous tourner vers un psychologue.De formation universitaire Bac+5 en psychologie, il ne peut pas prescrire de médicament mais travaille souvent en collaboration avec le psychiatre lorsque cela est nécessaire. Sa formation lui permet de comprendre le comportement humain et de trouver les meilleurs moyens pour aider les personnes à dépasser ou mieux vivre avec leurs difficultés psychologiques.santé mentale aide

Tout comme le psychiatre, le psychologue peut être psychothérapeute c’est-à-dire qu’il peut vous proposer une psychothérapie. « Psychothérapeute » est un titre protégé et encadré par la loi, à la différence du titre de psychopraticien, par exemple.

Autres professionnels de santé

D’autres professionnels peuvent être sensibilisés aux problèmes psychologiques : les infirmiers, les assistants sociaux, les éducateurs spécialisés, les professions paramédicales telles que les kinés ou les orthophonistes, les professionnels de l’accompagnement et de l’aide…Pensez à évoquer votre mal-être avec eux : ils peuvent être un premier point de contact pour être correctement réorienté.

2. Les centres médico-psychologiques

santé mentale aideLes centres médico-psychologiques (CMP) sont un lieu de soin public. Le CMP auquel vous devez vous adresser dépend de votre lieu d’habitation et de votre secteur. Chaque personne qui rencontre une difficulté psychologique peut s’y rendre gratuitement. Il est possible de demander des consultations avec des psychologues ou des professionnels du social. Le CMP travaille avec une équipe pluridisciplinaire, des soignants (psychiatres, psychologues, infirmiers etc) et des professionnels du social (assistants sociaux, éducateurs spécialisés etc.)

3. Les associations et les groupes de soutien

De nombreuses structures associatives peuvent apporter un soutien psychologique, donner de l’information ou vous réorienter vers les bons professionnels. Vous pouvez vous rapprocher d’un Groupe d’Entraide Mutuelle (GEM) qui sont des associations portées par et pour des usagers en santé mentale et fonctionnent sur le principe de la pair-aidance. La pair-aidance repose sur une entraide entre personnes étant ou ayant été atteintes d’un trouble psychique.

Autre association à connaître : le Club House qui est un lieu de vie créé pour et avec des personnes fragilisées par les effets de troubles psychiques dans le but de faciliter leur socialisation et leur réinsertion professionnelle. Les Clubs House sont implantés dans les grandes villes de France.

santé mentale aide

Si vous êtes proche-aidant, lUNAFAM (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) propose un accueil de proximité, des permanences et des formations à destination des proches et des familles.

4. Les lignes d’écoute nationales

Trop peu connues, des lignes d’écoute, de conseil et de soutien peuvent vous être utiles.  Elles sont anonymes et gratuites :

  • La Croix Rouge Écoute: pour toute personne ressentant le besoin de parler (solitude, dépression, violence, addictions…) 0 800 858 858 (lundi au vendredi 9h à 19h, samedi dimanche 12h à 18h)
  • Fil Santé Jeunes : pour l’information et l’orientation des jeunes de 12 à 25 ans 0 800 235 236 (7j/7 9h-23h)
  • Le numéro national de prévention du suicide: pour toutes les personnes en souffrance ou qui s’inquiètent pour un proche. L’accueil est assuré par des professionnels de santé formés à la prévention du suicide. 3114 (7j/7 et 24h/24)
  • Alcool info service: leur cellule d’écoute psychologique est ouverte de 8h à 2h. 0980 980 930

Aide aux victimes: vous ou un proche êtes victimes de violences physiques, sexuelles ou psychologiques, au sein de la famille ou en dehors, d’un accident de la route, d’un vol ou d’une escroquerie, ou de n’importe quel autre fait qui vous a porté préjudice. Leur cellule d’aide psychologique est ouverte 7j/7, de 9h à 19h. 116 006

santé mentale aide

5. La famille et les amis

À côté des structures, des associations et des professionnels, la famille, les proches et les amis sont parfois notre première source de soutien. De nombreuses études ont montré l’importance du soutien de l’entourage lorsqu’une personne est confrontée à une difficulté ou à une souffrance psychologique. 

santé mentale aide

Ce soutien n’est pas toujours possible ou disponible (en cas de relations toxiques ou de ruptures familiales) : ne pas hésiter dans ce cas à s’entourer via les associations, par exemple, de nouvelles connaissances pour ne rester dans l’isolement. 

6. Les sites d’informations grand public sur la santé mentale

santé mentale aide

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive et ne vous donne que quelques pistes. 

Vous trouverez davantage d’informations sur les structures et les aides possibles sur l’excellent site d’informations du Psycom ou du Ceapsy.

Il n’y a pas un chemin unique pour trouver l’aide adéquate mais il existe de nombreuses portes d’entrée. N’hésitez pas à les pousser !

Eva Mazur 
Cheffe de projet à l’Optimisme 
Formatrice Premiers Secours en Santé Mentale

Si vous souhaitez vous former aux premiers en santé mentale, ou avoir des renseignements, vous pouvez contacter formation@loptimisme.com

honte consulter psy

« Pourquoi je n’ai pas honte de consulter un psy » : les 5 raisons d’une lectrice

méditation lycéens

Cette professeure propose des cours de méditation aux lycéens