in , , , ,

BravoBravo

Pabete.com: une garde solidaire et de confiance pour lutter contre l’abandon des animaux

salim3 min 1

Comme Salim Boulaich, vous vous demandez peut-être à qui confier vos animaux de compagnie lors de vos déplacements. Engagé pour la cause animale, Salim a créé la plateforme Pabete.com, une solution de garde solidaire qui permet également de lutter contre les abandons. Dans cette interview, Salim nous explique son initiative en détails et nous parle des enjeux de la cause animale dans le contexte actuel.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Totalement perdu après l’obtention de mon bac il y a une vingtaine d’années maintenant, on m’a suggéré de suivre des études en informatique parce que ça permettait une belle ouverture sur le monde de l’emploi et en plus j’aimais ça.

Après mon diplôme d’ingénieur, j’ai tout de suite pénétré le monde professionnel en intégrant des grands groupes en tant que consultant. Consulter quoi ou qui ? Je me le demande toujours !

Avec le temps, tout cela manquait de sens, sauf quand je payais mes impôts bien évidemment.

Je me suis décidé de me lancer dans un projet totalement fou. Commercialiser des huiles du monde et combattre les produits industriels. Rien de mieux que d’appliquer sur nos corps des produits naturels et pas nocifs. Après quelques mois, et quelques contacts avec des coopératives à travers le monde, le projet s’est tout de suite « cassé la gueule ». Je n’étais pas prêt, et en plus, le monde du cosmétique est très réglementé. Pas de chance pour des petites gens comme moi !

Des années après et sans le calculer, j’ai fondé Pabete.com la première plateforme solidaire de garde d’animaux. L’objectif est de rendre les gardes accessibles à tous les amoureux des animaux tout en réservant un environnement sécurisé et bienveillant aux animaux accueillis. Cela permet également de réduire les abandons non désirés et de lutter contre l’isolement sociale. Oui ! Les animaux nous font un bien fou.

Capture décran 2021 02 11 à 16.09.57D’où t’es venue l’idée de créer Pabete.com ? Peux-tu nous en expliquer le principe?

L’idée m’est venue suite à une déconvenue personnelle. Tous les ans, je me retrouve face au même problème: à qui confier ma chienne ?

Avant d’adopter Naoya, je me suis assuré que mes proches étaient prêts à me la garder de temps en temps, mais en réalité, je me suis vite aperçu que c’était assez compliqué.

Inutile de rappeler que je n’ai jamais confié ma chienne à n’importe qui, jusqu’au jour où j’ai dû faire appel à un professionnel. Au bout de 3 semaines de garde et lorsque j’ai récupéré Naoya, j’ai constaté une fois arrivé chez moi qu’elle avait des plaies sur sa peau. En plus de payer une fortune, je n’ai jamais su ce qui s’était passé réellement !

C’est à ce moment-là que je me suis dit en plaisantant, pourquoi ne pas proposer une solution de garde peu onéreuse où on peut solliciter que des personnes de confiance ?Le rêve !

En effectuant quelques recherches sur le net, j’ai constaté que la garde des animaux était un réel casse-tête pour la majorité de propriétaires d’animaux, assez souvent pour des raisons financières mais aussi pour des soucis de confiance.

Je me suis donc lancé dans l’aventure en créant Pabete.com, la plateforme solidaire de garde de tous les animaux de compagnie, qui regroupe que des personnes de confiance et où les gardes sont quasi gratuites.

Plus concrètement, j’ai joué sur deux tableaux, la sécurité et l’innovation. La sécurité, parce que nous validons le profil de nos adhérents en leur demandant des pièces justificatives. Innovant, parce que la plateforme fonctionne avec des Bébêtes, une monnaie interne permettant de financer les prestations de garde. Pour obtenir les Bébêtes, il faut soit les acheter via la plateforme (le coût d’une bébête est de 2 ou 4€ en fonction du profil des adhérents) soit rendre service aux autres adhérents en gardant leurs animaux, et en contrepartie vous aurez des bébêtes qui vous permettront de faire garder votre loulou gratuitement.

Pas bête !

Qui sont les utilisateurs de ta plateforme ? Comment la solidarité fonctionne-t-elle ?

Nos utilisateurs sont tous différents et avec des âges variés. Il y en a ceux qui ont des animaux, des chiens, des chats, des furets et même des chèvres, oui des chèvres ! Et il y a également ceux sans animaux. Ces derniers nous rejoignent pour profiter – de temps en temps – de l’amour et de la présence des animaux tout en rendant service à notre communauté.

Malgré ces différences, nous partageons avec nos utilisateurs les mêmes valeurs, c’est-à-dire la solidarité, l’amour et le respect des animaux.

Je me suis rendu compte avec le temps qu’il n’y a pas que les vacances qui nous poussent à faire garder nos animaux. Beaucoup de personnes nous contactent pour faire garder leurs animaux pour des raisons professionnelles mais surtout de santé (principalement à cause des hospitalisations).

Au sein de la communauté Pabete, nous sommes tous sensibles au bien-être animal surtout quand on observe ce que vivent les animaux de compagnie en termes d’abandon et tout autre type d’atrocité.

As-tu toujours été engagé dans la cause animale ? Y’a-t-il eu un déclic, un moment fort dans ta vie qui est à l’origine de ton engagement ? 

Pas vraiment. Avant et pour être sincère, je ne m’intéressais absolument pas à la cause animale. J’avais des œillères, j’étais tellement enfermé dans mon quotidien et dans mes projets. D’ailleurs même les médias ne s’y intéressaient pas contrairement à aujourd’hui. Les animaux souffraient en silence !

Je rappelle qu’aux yeux de la loi, l’animal était considéré comme un meuble jusqu’au mois de janvier 2015, où l’assemblé nationale a voté le projet de loi pour reconnaitre l’animal comme un « être vivant doué de sensibilité ». Un être vivant qu’on peut malheureusement encore vendre dans des animaleries comme un jouet….

J’ai commencé à m’intéresser réellement à la cause le jour où j’ai rencontré mon épouse et ses petits animaux, il y a un peu plus d’une dizaine d’années maintenant. Contrairement à moi, ma femme a toujours été engagée, depuis toute jeune, auprès d’associations de protection animale. Elle m’a naturellement transmis sa passion et son amour pour les animaux.

Et la suite vous la connaissez maintenant.

Y’a-t-il de nouveaux enjeux liés à la cause animale par rapport au contexte actuel ?

Après l’apparition du virus à Wuhan et les premiers cas de personnes contaminées en Europe, j’ai tout de suite compris que les animaux allaient, une fois de plus, être une victime collatérale, et ça n’a pas manqué ! On peut dire que j’étais visionnaire (C’est bon pour l’égo).

Un article a fait le tour des réseaux sociaux parlant d’un chat, visiblement « porteur » du virus et l’ayant transmis à sa maîtresse. Ça a semé la zizanie ! Quelques personnes ont tout de suite abandonné leur animal, d’autres ont commencé à utiliser des produits chimiques pour désinfecter les pattes de leurs chiens et chats après des sorties… Les gens ont perdu la raison !

De par mon métier, j’ai pris le temps d’échanger avec des spécialistes afin de comprendre le risque encouru par les propriétaires des animaux. J’ai tout de suite compris qu’il n’y avait pas réellement de danger, vu que l’animal ne peut ni contracter la covid ni la transmettre à l’être humain. Il fout toutefois rester vigilant en cas de caresse par d’autres gens, le virus pourra se glisser sur le pelage de l’animal pendant quelques heures.

Nous avons pris la décision de rendre la plateforme Pabete.com gratuite afin de venir en aide aux animaux rejetés, mais également aider les personnes touchées de près ou de loin par le virus. Nous avons relancé un incroyable élan de solidarité. Des milliers de personnes nous ont rejoints pour nous épauler et pour profiter de la présence et de l’amour que les animaux peuvent nous donner, et dont on avait réellement besoin durant ces moments difficiles.

Quel est ton meilleur souvenir depuis que tu as créé Pabete.com ?

Il y en a tellement.

Le premier est quand on a eu notre premier adhérent. Champagne ! Mais comme toute personne qui se lance dans une aventure entrepreneuriale, j’avais ce qu’on appelle le syndrome de l’imposteur. Je me posais beaucoup de questions. Est-ce que je mérite la confiance de cette personne ? Est-ce qu’on peut réellement l’aider ? Comment gérer cette première relation ? Comment l’accompagner alors qu’il n’y avait personne pour garder son animal ? Mais petit à petit notre réseau se développait et les choses se sont faites d’une manière honnête et naturelle.

Le deuxième souvenir c’est quand il y a eu une première garde. J’étais heureux et cela m’a confirmé que le projet avait un sens, et était réellement utile. Un bon coup « d’optimisme ».

Les autres bons souvenirs sont liés aux différents sauvetages que nous menons. Quand on s’occupe des animaux des personnes infirmes, alitées ou hospitalisées et savoir qu’on leur évite un abandon, c’est un sentiment de satisfaction qui est difficilement descriptible.

Comment vois-tu l’évolution de Pabete.com ?

Pabete.com est une belle aventure, honnête et humaine. Malheureusement, nous n’avons pas beaucoup d’argent pour l’aider à évoluer vite ce qui explique notre croissance douce. Nous ne pourrons pas financer de grandes campagnes de communication, ni se permettre des publicités dans les médias. Je finance ce projet depuis le départ avec mes propres fonds, et ce, afin de rester parfaitement indépendant et surtout cohérent avec mes valeurs et le combat que je mène.

Pour le moment, Pabete.com poursuivra son petit bonhomme de chemin, nous sommes présents en France et en Belgique ce qui n’est pas mal. Nos adhérents sont nos meilleurs ambassadeurs, et c’est grâce à eux et à leur soutien que notre communauté grandit tout en restant de qualité.

Comment la communauté de l’Optimisme peut-elle t’aider pour soutenir ton initiative solidaire ?

Si les membres de la communauté de l’Optimisme partagent notre vision et nos valeurs, ils sont bien entendu les bienvenus. Nous avons forcément besoin d’effectifs pour couvrir un maximum de demandes et rendre – collectivement – Pabete.com LA référence de la garde solidaire des animaux de compagnie en France et en Belgique, les deux pays que nous couvrons pour le moment.

Si des personnes n’ont pas besoin de nos services, ils peuvent parler de nous, cela nous donnera une belle visibilité et nous aidera à rassembler les amoureux des animaux autour de cette belle cause, et ce, afin de réduire le taux des abandons, d’améliorer le sort quotidien des animaux de compagnie et de lutter efficacement contre l’isolement sociale.

Pour suivre Pabete.com

Rejoindre la plateforme: ICI

logo facebook logo twitter logo instagram

Vous aimerez aussi…

Basile Laigre: fondateur de Reglo, les croquettes aux insectes qui prennent soin des chiens et de la planète

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Capture décran 2021 02 11 à 13.10.42 min

– INSOLITE – La trotteuse d’une horloge de la SNCF remonte le temps le jour où le TGV a 2h20 de retard

Capture décran 2021 02 15 à 13.50.48

Les 7 phases du deuil amoureux