Florian, poète: « La poésie peut sauver le monde »

poésie

Florian Lario est poète et a créé L’Homme Vert, un projet de collectif et de maison d’édition. Dans cette interview, Florian nous parle en des mots simples et touchants des étapes qui l’ont conduit vers la poésie, de son rapport aux mots et de sa maison d’édition. Un poète à connaître !  L’occasion aussi de découvrir son recueil « La fleuraison du Lac ».  

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Florian, j’ai 30 ans. Je suis bienveillant, entier, hypersensible et têtu parfois. Je vois le bien partout et cela m’a joué des tours ! J’aime la nature, le sport et passer du temps avec les personnes que j’aime. J’ai toujours aimé révéler le meilleur chez les autres.

Comment en es-tu arrivé à écrire un recueil de poèmes ?  

J’ai commencé à écrire au lycée pour exprimer mes émotions et le trop plein de mal être qui était en moi. Au fil des ans j’ai écrit quelques poèmes sans que cela soit régulier. C’était un besoin de mettre des mots sur qui j’étais, ma souffrance, ma joie et la beauté du monde mais aussi sa violence. Une sorte de thérapie.

Je me suis pris au jeu, affiné mon style pour aller vers les alexandrins et alexandrins classiques qui composent exclusivement ce recueil. L’exigence de leurs règles, la musicalité et l’harmonie qu’ils offrent m’ont tout de suite attiré comme pour m’aider à mettre un cadre dans ma vie.

Quel est le lien entre ton processus de guérison intérieur et ton recueil « La Fleuraison du Lac » ?

Ce premier recueil retrace mon parcours vers la Lumière. J’ai connu de longues phases de dépression avec des phases où j’étais « stable » et d’autres euphorique où j’étais parfois pris par des idées grandioses.

J’ai mis longtemps à accepter cette condition et atteindre l’équilibre et je sais maintenant que cela m’ouvre à d’autres choses, plus invisibles et sensibles. Baudelaire parle de spleen et d’idéal. Je me suis identifié à lui avant de sortir de ces phases destructrices, aidé par l’Amour de mes proches. Cette sensibilité exacerbée que l’on retrouve chez de nombreux artistes est un prisme qui donne une vision, un ressenti différents de notre monde, et vu ce qui est encore la norme, nous en avons besoin.
Ce recueil m’a permis d’accueillir qui je suis et d’aller vers la guérison de mon âme.


Pourquoi as-tu décidé de l’éditer ? Quels sont les principaux thèmes ?

J’ai décidé de partager mes poèmes car ils peuvent aider celui ou celle qui les lit dans son parcours intérieur. Je transmets à travers des thèmes universels ­­— la souffrance, la joie, l’alcool, la mort, la vie, l’Amour, les regrets, la beauté, la dépression, l’harmonie— mon regard sur des aspects que j’ai guéris en moi et sur la beauté du monde qui nous inonde dans chaque instant de nos vies.

Nous vivons tous des expériences similaires sur Terre et un poème appartient au lecteur qui le lit en faisant le lien aux siennes. Le poète lui, aide à ouvrir les cœurs et aussi à dépasser nos souffrances afin de nous sentir plus unis. Tout le monde peut être poète et cela pourrait apporter beaucoup à notre société de le valoriser.  La quête de la beauté amène l’équilibre en Soi et peut sauver le monde !


Peux-tu nous en dire plus sur l’Homme Vert, ta maison d’édition ?

L’Homme Vert part de ma volonté d’éditer mon recueil dans une structure qui me ressemble, au service du bien commun. J’ai choisi de créer l’Homme Vert pour incarner cela et être rejoint par d’autres auteurs, qui partagent ma vision, sous forme d’une maison d’édition collective.

J’ai pris l’Homme Vert car il représente chez les Celtes le dieu de la renaissance du printemps et a un rapport de gardien de la connaissance universelle notamment dans le Coran.

Dans notre société où tout va vite nous avons besoin de reconnexion à notre essence, retrouver nos racines pour construire un monde sur de nouvelles bases qui sont pour moi et de nombreuses personnes l’Amour et l’Entraide.

L’Homme Vert s’inscrit dans ce grand renouveau de notre société où l’humain est placé au centre. Il y a encore du boulot mais le vent du changement et de l’harmonie souffle dans les haubans du voilier humanité !

As-tu une phrase positive ou poétique qui te booste au quotidien ?


« Sois toi-même car tu t’aimes

Sois ce que tu sèmes »


Le slogan de l’Homme Vert issu d’un de mes poèmes qui sera dans mon prochain recueil Le lac fleurit !

En savoir plus sur Florian Lario 

Pour commander « La fleuraison du lac »: ICI 

Découvrir le projet l’Homme Vert: ICI 

logo linkedin

Vous aimerez aussi…

Vincent Avanzi : un poète des temps modernes

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0
développement

Développement psychologique et émotionnel de l’enfant : les éclairages du Dr Laure Geisler, médecin et chroniqueuse spécialisée dans la parentalité

Miniature kohlanta 1

KOH-LANTA : Nos 3 meilleurs souvenirs de cette saison