in

Et je choisis de vivre : traverser l'épreuve du deuil avec douceur

« À tout juste 30 ans, Amande perd son enfant. Pour se reconstruire, elle entreprend alors un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. »

Ce film émouvant et rempli d’espoir nous emmène voyager à travers les magnifiques paysages de la Drôme. Les images parlent d’elles-même :

« Faire son deuil pour moi n’a absolument aucun sens parce que ça suppose que l’on commence quelque chose et qu’on le termine. Il y a cette intelligence de ton esprit et de ton être qui œuvrent jour après jour. »

Perdre son enfant représente sûrement la douleur la plus immense que peut ressentir un parent. Comment traverser cette épreuve avec douceur et espoir ? Comment se reconstruire ? L’ambition de ce film/documentaire est de répondre à ces questions et d’aider les Français à mieux vivre le deuil. 

Plus qu’un film, Et Je choisis de vivre est également une association. Pour soutenir le projet, vous pouvez participer à la campagne de crowdfunding

Plusieurs projections ont lieu en France ! Trouve ta ville ici.

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Mad Jacques

La Mad Jacques : la course en stop pour vivre l’aventure près de chez soi

Marion Chaygneaud Dupuis

L'Everest nettoyé grâce à cette française