A la découverte de son “enfant libre” en septembre

enfant libre

Avez déjà entendu parler de la notion d'”enfant libre”? Marion Oudot, coach professionnelle certifiée, viendra nous en parler au cours d’un atelier le mardi 21 septembre à 19h00 au Club de l’Optimisme. En attendant de vous y voir nombreux, nous vous proposons de découvrir Marion et de vous familiariser avec la notion d'”enfant libre”.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bourguignonne d’origine et Lilloise d’adoption, je me définis comme une grande curieuse, particulièrement passionnée par l’être humain. L’être humain dans toute sa complexité, ses paradoxes et ses potentiels infinis. Slasheuse épanouie, j’exerce aujourd’hui les métiers de coach, de formatrice, de consultante et d’hypnothérapeute. Je me suis aussi découvert un attrait pour l’entrepreneuriat : après avoir créé Eclorescence, structure de coaching et d’hypnose, je travaille sur un nouveau projet, qui vient justement réveiller notre enfant libre et le mettre au service des organisations😉

Le 21 septembre nous avons la joie de t’accueillir au Club de l’Optimisme pour aborder le sujet de « l’enfant libre ». Qu’est-ce que « l’enfant libre » ? A quoi fait-on référence ? Est-ce aussi ce qu’on appelle « enfant intérieur » ?

Le concept d’enfant libre vient de l’analyse transactionnelle. C’est un état que nous avons tous, mais que nous expérimentons de moins en moins en grandissant. Contrairement aux états d’enfants adaptés (soumis ou rebelle), l’enfant libre ne se soucie pas du jugement ou de l’approbation des autres. Cette non soumission au regard de l’autre, lui permet d’être totalement spontané, libéré, curieux, créatif…

Le concept « d’enfant intérieur » est un peu plus large. Souvent il est abordé dans un processus de réparation. Nous avons tous un enfant intérieur qui a pu être blessé, malmené, brimé qui a besoin d’être aimé, rassuré, reconnu…  

En quoi cette part de nous-même est-elle un levier de croissance personnelle ?

On connait tous des personnes qu’on qualifie de solaires, d’énergiques, d’émancipées etc… ce sont des personnes qui laissent davantage leur enfant libre s’exprimer. On peut avoir tendance à les envier pour leur insouciance, leur capacité à faire fi du regard des autres. Car à l’inverse, on nous a plutôt appris à développer notre part d’adulte et de parent (notamment le parent normatif) pour faire face aux responsabilités de la vie. On a trop tendance à les opposer alors qu’en réalité, il faudrait réussir à les combiner.

Qu’est-ce qui fait aujourd’hui, selon toi, que cet « enfant » à l’intérieur de chacun n’est pas ou plus si libre que ça ?

En grandissant, on intègre nombre de normes et les règles transmises par nos parents, nos professeurs, la société… Bien sûr, cela est nécessaire. Mais on a tendance à ne pas être dans la demi-mesure. Résultat, on s’assomme avec des « il faut », « je dois » et on relègue au second rang voire totalement, les notions d’envie, de plaisir, de légèreté… Et c’est ainsi que petit à petit, on laisse de moins en moins notre enfant libre s’exprimer.

Et toi, as-tu découvert ton « enfant libre » ? Qu’est-ce que cela t’a-t-il permis de déployer dans ta vie personnelle et professionnelle ?

J’ai refait sa connaissance après un burnout. Il était tellement absent auparavant que je pensais ne pas en avoir. Heureusement, ce n’était pas le cas 😉

Me reconnecter à mon enfant libre m’a permis de réapprendre à me connecter à mes envies et aspirations profondes, sans me préoccuper de l’avis des autres. Cela m’a aussi permis de me centrer sur l’instant présent, et savoir tout simplement profiter de ce qui se passe plutôt que de ressasser le passé ou s’inquiéter pour l’avenir. Enfin, notre enfant libre étant la source de notre énergie vitale, c’est grâce à lui que j’ai progressivement retrouver l’énergie nécessaire.

Je me suis ensuite donné la permission de donner libre cours à ses envies et cette énergie qui revenait. Personnellement et professionnellement, mon enfant libre m’a aidée à m’affirmer. C’est grâce à cette partie de moi que j’ai trouvé ma place et que j’ai osé déployer totalement mes ailes, sans m’inquiéter d’obtenir l’approbation des autres.

Pour toi, notre « enfant libre » peut-il être découvert une bonne fois pour toutes ou est-ce le chemin de toute une vie ?

C’est plutôt le chemin d’une vie car les épreuves que l’on rencontre peuvent nous amener, sans vraiment s’en rendre compte d’ailleurs, à remettre à nouveau notre enfant libre en veille. Heureusement, une fois qu’on a fait ce travail, non seulement on se rend vite compte qu’il nous manque cette légèreté et cette énergie de notre enfant libre, mais en plus, on connait les moyens pour lui redonner une belle part d’expression.

En savoir plus sur Marion Oudot

Le site de Marion Oudot: ICI

logo linkedin

Le site d’Eclorescence: ICI

logo linkedin

Retrouvez Marion Oudot le mardi 21 septembre au Club de l’Optimisme à 19h00 sur Zoom pour un atelier “A la découverte de son enfant libre”. Inscription: ICI

Logo Club vertA propos du Club de l’Optimisme

Toute l’année, de janvier à novembre 2021, 30 intervenants se succèdent sur des sujets passionnants afin de booster notre optimisme, de vivre des expériences et de faire des rencontres enrichissantes. Retrouvez toute la programmation 2021 sur le site du Club de l’Optimisme ainsi que les pass pour y participer.

Les évènements ont lieu sur Zoom tous les 3 premiers mardis de chaque mois.
Infos sur le Club: eva@loptimisme.com

Vous aimerez aussi…

Renouer avec son enfant intérieur par le rire avec Laure-Alessia Calderón

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
non

2 exercices pratiques à faire pour apprendre à dire “non”

touche à tout

Vous êtes “touche-à-tout” ? Eloge des métiers hybrides par Audrey Chapot