BravoBravo

Apprendre une langue étrangère grâce à l’humour : le co-fondateur de Gymglish nous en parle…

humour

Humour et apprentissage font bon ménage. Dans cette interview, Benjamin Levy, le co-fondateur de Gymglish une plateforme de cours de langues en ligne nous raconte pourquoi il a choisi l’humour comme marque de fabrique. Une rencontre qui nous permet de mieux comprendre le lien entre humour, émotions et mémorisation. Il donne aussi quelques conseils à tous ceux qui rêvent d’apprendre une langue étrangère. 

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Benjamin Levy et j’ai cofondé Gymglish en 2004 avec Antoine Brenner. Gymglish conçoit des cours de langues en ligne (anglais, français langue étrangère, allemand, espagnol, orthographe pour les francophones) avec pour objectif de stimuler la motivation et l’assiduité des apprenants. Pour cela, nous proposons des contenus pédagogiques personnalisés, des leçons courtes pour favoriser l’assiduité, le tout avec une bonne dose d’humour, notre marque de fabrique. Toutes nos leçons sont scénarisées et empruntent les codes du divertissement: des histoires et personnages décalés, des situations de vie personnelle et professionnelle pleines de rebondissements !

L’objectif : donner envie de découvrir la leçon suivante – un peu comme on attend le prochain épisode de sa série préférée !

gymglishokPourquoi ce choix de l’humour comme approche pédagogique pour vos cours de langue ?

À l’époque où nous avons créé Gymglish, il existait déjà de nombreuses formules d’auto apprentissage en ligne. Bien souvent, il s’agissait d’une simple mise à disposition de ressources pédagogiques. On comptait sur la seule volonté de l’utilisateur de s’investir et de progresser. Or, ce n’est pas parce qu’on a une bibliothèque chez soi, exhaustive, gratuite et ouverte 24h/24, que l’on va apprendre quoi que ce soit.

Nous avons donc réfléchi à la question de l’assiduité : comment la stimuler lorsqu’on est seul.e face à un écran et qu’il fait répéter les efforts d’apprentissage et de mémorisation dans la durée ?

Nous voulions nous distinguer des contenus d’apprentissage classiques, irréprochables pédagogiquement mais souvent très lisses et sans profondeur culturelle.  Ainsi nous essayons de raconter des histoires riches indépendamment de leur valeur pédagogique, et bien ancrées dans la région culturelle de la langue enseignée. Dans ce travail, l’humour s’est naturellement imposé comme l’un de nos ingrédients préférés : il rend la formation moins douloureuse et agit sur les émotions, lesquelles favorisent l’assiduité et  la mémorisation des connaissances.

Pouvez-vous nous donner un ou deux exemples qui illustrent la manière dont humour et apprentissage d’une langue étrangère se combinent dans vos cours ?

Dans nos cours d’anglais Gymglish, nombreux sont les contenus présentant un caractère décalé ou incongru. C’est le cas par exemple de l’un de nos modules de grammaire anglaise qui teste sur l’expression de la nécessité “to have to” dans lequel nous avons choisi de mettre en scène le “roi des pingouins” qui se fait sortir d’un théâtre car il y fume le cigare.

Exemple Gymglish

A part l’humour, utilisez-vous d’autres outils pédagogiques pour favoriser l’envie d’apprendre et le travail de mémorisation ?

Au-delà de l’humour, Il est essentiel selon nous de contextualiser l’apprentissage en convoquant sa dimension culturelle. C’est pourquoi nous intégrons systématiquement dans nos leçons des extraits de films, séries, musiques ou œuvres littéraires, toujours en lien avec la leçon du jour .

Pouvez-vous nous parler du rôle que jouent les émotions et les phénomènes affectifs dans le processus d’apprentissage d’une langue étrangère ? 

Les émotions et les phénomènes affectifs jouent un rôle essentiel dans le processus d’apprentissage. Les neurosciences ont démontré qu’on retient davantage les choses quand elles sont associées à un certain contexte, par exemple à des anecdotes ou histoires qui nous font rire ou qui nous procurent des émotions. Joséphine Rémon notamment, maître de conférence au Département d’Études du Monde Anglophone de l’Université Lumière Lyon 2, l’a très justement démontré dans un ouvrage publié en 2013.

Quels sont vos 3 conseils clés pour tous ceux qui souhaitent apprendre une langue étrangère en ligne ?

  1. Misez sur des efforts concis mais réguliers et inscrits dans la durée. Je prends souvent la métaphore du sport : mieux vaut faire 10 pompes par jour deux ou trois fois par semaine pendant 6 mois que de faire 8 heures de pompes intensives et ponctuelles. C’est pareil pour les langues !
  2. Trouvez des occasions de pratiquer. En plus des leçons quotidiennes, cherchez des manières ludiques d’entretenir votre niveau de langue – n’hésitez pas, par exemple, à converser avec un natif le temps d’un café ou à voyager si vous en avez la possibilité.
  3. Envisagez une langue via la culture plutôt que via la pédagogie : regardez des films ou écoutez des chansons dans la langue que vous désirez apprendre. Une langue n’est pas simplement une somme de points de grammaire ou de vocabulaire, une langue est un ensemble de façons de communiquer et de vivre ensemble. Sous cet angle, l’apprentissage est plus concret, riche et amusant

Une anecdote humoristique à nous raconter qui marque l’histoire de Gymglish pour que nous puissions nous souvenir de vous à vie ? 

Le 1er avril de l’une de nos toutes premières années (2006 je crois), nous avons remplacé la leçon (personnalisée) de chaque apprenant par une leçon spéciale, qui annonçait à tous l’acquisition de la société Gymglish par un géant mondial de l’éducation langues lequel avait remplacé l’univers, les histoires et personnages Gymglish par ses propres contenus d’apprentissage. S’en suivait une leçon très lisse et “corporate” avec des questions du type “- Where is my report, John? – Your report is on my desk Kevin”. Nous avons reçu une avalanche de commentaires d’utilisateurs écoeurés. Mais dès réception de leur correction, ils apprenaient qu’il s’agissait d’un poisson d’avril, que Gymglish n’avait pas été vendue et qu’ils allaient retrouver leurs personnages et histoires déjantées. Ce petit poisson d’avril a finalement été très apprécié ! 

équipe gymglish
L’équipe de Gymglish

En savoir plus sur Gymglish

lien

logo linkedin logo twitter if social media instagram black 1885169 1 logo facebook

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
reconversion

De technicien de laboratoire à guitariste : l’incroyable reconversion de Romuald !

expatriation

Expatriation : 7 subtilités pour s’adapter au monde du recrutement anglo-saxon