MerciMerci

6 choses apprises sur l’empathie grâce à Serge Tisseron

Empathie Serge Tisseron

En avril 2022, une partie de l’équipe de l’Optimisme s’est octroyée un moment de détente et de réflexion autour du thème « L’empathie, une forme de bien-être » lors d’une conférence théatralisée donnée par Serge Tisseron, psychiatre et auteur du livre « Empathie et manipulations: les pièges de la compassion« .

L’empathie (la vraie) nous questionne depuis longtemps…Ce mot est-il vraiment bien compris de tous ? Comment l’empathie peut-elle être mise au service de la manipulation ? Quelle différence entre l’empathie affective et cognitive ? Peut-on être trop empathique ? 

Nous ne cessons d’en apprendre sur ce concept et avions envie de vous partager 6 choses que nous avons apprises ce soir-là grâce à Serge Tisseron.  

1# L’empathie : un juste équilibre entre l’empathie affective et cognitive

L’empathie se définit classiquement par notre capacité à nous mettre à la place des autres dans ce qu’ils vivent ou ressentent. L’empathie a plusieurs dimensions.

Nous pouvons distinguer l’empathie affective et l’empathie cognitive. Synthétiquement, l’empathie affective (ou émotionnelle) désigne l’émotion que nous ressentons face à l’émotion de l’autre. Exemple: je suis triste face à un enfant qui pleure parce qu’il a perdu son chien. 

L’empathie cognitive est celle qui nous permet de comprendre la perspective d’autrui en adoptant son point de vue. C’est celle qui nous permet de comprendre les pensées et les intentions de l’autre. La véritable empathie se compose d’un juste équilibre entre ces deux formes d’empathie. 

#2 Le biais de familiarité

Nous aimons vous parler de biais cognitifs. En voici un que nous ne connaissions pas: le biais de familiarité. Ce biais (appliqué au sujet) consiste à ressentir beaucoup plus d’empathie pour les personnes qui sont proches de nous que pour celles qui sont éloignées. En bref, nous aidons plus facilement ceux qui nous ressemblent et en qui nous voyons des traits de familiarité. 

Pour vous amuser sur les biais cognitifs, faîtes le Quiz : Connaissez-vous les biais cognitifs ?

3# Le concept d’auto-empathie

L’empathie ne concerne pas uniquement le rapport de soi aux autres mais également le rapport de soi à soi. L’auto-empathie désigne la relation empathique que nous avons avec nous-mêmes. Reconnaissons-nous nos propres émotions ? En connaissons-nous la raison ? Sommes-nous capables de nous lier avec nous-mêmes avec bienveillance ? 
Pour faire simple, l’auto-empathie est la capacité de se mettre à l’écoute de soi. 

4# Les menaces de l’empathie

L’empathie peut être menacée dans différentes situations ou par différents facteurs. Pour Serge Tisseron, notre empathie peut être altérée, entre autres par: 

  • les médias numériques 
  • l’endoctrinement idéologique précoce 
  • les conditions sociales 
  • les conditions professionnelles 
  • les émotions négatives qu’on se cache à soi-même

5# Trop empathique ? Impossible !

Est-il possible d’être trop empathique ? Nombreux sont les témoignages de ceux qui disent souffrir d’un trop plein d’empathie dans leurs relations.

L’empathie véritable n’est pas source de souffrance car l’une des conditions pour qu’elle fonctionne est d’être capable de faire la distinction entre soi et les autres. Si nous ne parvenons pas à distinguer que la source de l’émotion appartient à autrui, nous ne sommes plus dans l’empathie mais dans un phénomène de contagion émotionnelle

En conclusion, l’empathie émotionnelle peut être un fardeau si elle n’est pas contrebalancée par l’empathie cognitive. 

💌 Nous contacter 

Vous avez envie de témoigner ? Vous avez besoin de parler ? De nous partager une histoire inspirante ? De nous transmettre un parcours de vie ? Écrivez à etsionsouriait@loptimisme.com

📣📣 À savoir 

L’Optimisme propose, aux professionnels et aux particuliers, une formation aux premiers secours en santé mentale. Pour avoir plus d’informations sur le sujet, vous pouvez envoyer un mail à eva@loptimisme.com, parce qu’il faut en parler. 

Vous pouvez également lire cet article, pour en apprendre davantage sur le sujet de la santé mentale. 

À nos soignants

Ce qui fait tenir nos soignants… mais pour combien de temps ?

série netflix drôle

« Drôle » : une série Netflix feel good à dévorer