Terrain Tremplin : un centre de raccrochage innovant pour les « grands décrocheurs scolaires »

Terrain tremplin

Terrain Tremplin, c’est d’abord une histoire d’amitié, celle d’Audrey et de Camille qui se sont réunies autour d’un enjeu sociétal majeur : redonner une place aux jeunes qui ne se reconnaissent pas dans le système scolaire et qui l’ont quitté sans trop savoir où aller par la suite. Ensemble, elles ont créé un programme à travers lequel elles accompagnent et aident ceux qui sont « sortis des cases » à trouver leur voie. Une association inspirante à découvrir !

Comment et pourquoi vous êtes-vous associées autour de la problématique du décrochage scolaire?

A la base on est deux potes. On bossait ensemble avec des élèves en rupture avec le système scolaire et on a rencontré la problématique irrésolue des “grands décrocheurs scolaires”. On s’est rendu compte qu’en fait, ils avaient fait un burn out de l’école et dans l’accompagnement, ça changeait tout.

A quel public de jeunes s’adresse Terrain Tremplin, votre centre de raccrochage ?

terrain tremplin

A des jeunes de plus de 16 ans dont le parcours scolaire est chaotique depuis longtemps et pour plein de raisons (accidents de vie, HPI, phobie scolaire, phobie sociale, difficultés cognitives, dysconfianciques…) et qui souhaitent reprendre quelque chose mais ne savent pas quoi, ni où, ni comment. Ceux qui pensent que ce n’est pas possible, que c’est trop dur, que le monde pro ou académique n’est pas pour eux.

Que va vivre un jeune qui rejoint votre programme au sein de Terrain Tremplin ?

4 phases savamment imbriquées (rencontre, curiosité, sens & mouvement) pour permettre une chose : leur rebond. Les approcher là où ils sont et les accompagner, étapes par étapes, via la pédagogie par projet, à sortir de l’inertie et à trouver leur projet à long terme.

Un de nos premiers axes de travail : s’attaquer aux irritants du quotidien, qui, en fait, les immobilisent.

Exemple : passer son code en candidat libre, trouver un petit job, passer le TOEFL, etc. Ensuite : c’est le cercle vertueux, celui de leur raccrochage scolaire.

Parmi les jeunes qui ont rejoint votre centre, avez-vous une belle histoire à nous raconter ?

Oui, une fort jolie : une des jeunes qu’on accompagne (décrochage depuis ses 12 ans) a repris ses études via le CNED et sait où s’orienter en post bac désormais. On l’accompagne à s’organiser, on répond aux questions hautement techniques, on transmet des méthodes de travail, et on rassure sur les examens.

Comment un jeune en décrochage scolaire peut-il rejoindre ce programme?

A n’importe quel moment de l’année, en nous contactant via notre site leterraintremplin.com, par mail à hello@leterraintremplin.com ou en MP sur insta @leterraintremplin 

terrain tremplin

Comment associez-vous les parents à votre démarche ?

QUESTION CLEF. En effet, sans la collaboration des parents, pas d’efficacité. Du coup, on organise des points réguliers à chaque étape du programme pour communiquer sur les avancées du jeune, le besoin et les attentes de chacun afin de ne pas perdre de vue (et de réajuster si besoin) les objectifs fixés lors de l’entrée sur le Terrain Tremplin.

Le message que vous aimeriez transmettre à tous ces jeunes qui ne se retrouvent pas dans le système scolaire actuel ?

T’es pas tout seul. T’es pas nul. T’as plus de ressources que tu ne le crois.

A ce propos, c’est justement pour leur parler directement et leur dire tout ça qu’on a créé un podcast (sur YouTube et Spotify) “Histoires de décrocheurs” qui compile pleins d’histoires et de témoignages de jeunes raccrocheurs.

En savoir plus sur Terrain Tremplin :

Maxence Fortier

Maxence Fortier : un néo artisan dans l’univers des trophées éthiques !

Yves Geneste

SUBLIME VIDÉO : ce français ré-apprend la tendresse aux plus âgés