BravoBravo Bonne idéeBonne idée MerciMerci CourageuxCourageux SolidaireSolidaire

Reconversion : trouver le job qui nous fait vibrer et se lancer

Reconversion

Dans cette période agitée, propice au renouveau, la reconversion professionnelle est un sujet qui concerne beaucoup d’entre nous.

Sandra Gardelle, coach professionnelle et directrice communication, nous fera le plaisir d’être avec nous au Club de l’Optimisme le jeudi 17 mars 2022 à 19h00 pour nous en parler. Par où commencer ? Quelles sont les étapes à suivre ? Comment trouver le job qui fait que nous aimons nous lever chaque matin ? Nous aborderons toutes ces questions au cours d’un live interactif et optimiste.

En attendant de vous y retrouver nombreux, Sandra nous donne quelques explications et conseils pour oser se lancer dès aujourd’hui vers de nouveaux horizons professionnels.

Pourquoi le sujet de la reconversion te tient-il particulièrement à cœur ? Pourquoi as-tu décidé de l’aborder au Club de l’Optimisme ?

La reconversion me tient à cœur car j’ai mesuré à travers mon expérience à quel point ces périodes de réinvention, de questionnement et de mise en action font grandir. Après des études classiques (prépa et école de commerce) j’ai travaillé pendant 15 ans dans le secteur privé et notamment dans les médias. 

A la naissance de mon premier enfant, un questionnement a grandi en moi autour du sens de mon action professionnelle. Je me suis alors mise en mouvement et j’ai décidé d’aller à la rencontre de personnes qui m’inspirent et de leur faire partager ma vision et mes questions. 

En 2009, je transposais mes compétences de directrice communication dans le secteur associatif et prenais la direction du bureau de Paris et de la communication d’une ONG sur les droits de l’enfant. Depuis, j’ai le plaisir d’être directrice de la communication d’une Fondation du secteur privé non lucratif mais également intervenante à l’Université de Paris et coach professionnelle notamment sur des sujets de connexion à soi et de réinvention de sa vie.

Mon leitmotiv de « grandir et faire grandir » a pris toute sa dimension dans ce questionnement de trouver sa juste place en réinventant sa vie.

Comment et pourquoi, selon toi, le sujet de la reconversion professionnelle est-il devenu central dans nos vies ?

Le monde bouge vite. Le monde professionnel accélère son rythme en passant parfois et même souvent à côté du sens. Chacun veut trouver sa place, sa juste place. Celle-ci change et évolue et il est maintenant nécessaire pour chacun de se connecter à soi pour s’écouter et s’apporter des réponses. La vie professionnelle n’échappe pas à ce questionnement.

Il n’y a plus de voies toutes tracées mais des chemins plus singuliers et des reconversions plus fréquentes. Les médias en parlent et partagent ces expériences. J’aime beaucoup les portraits de DEVIATIONS, qui donnent la parole à ces trajectoires déviées.

Se réinventer devient une nécessité d’autant que 85% des emplois à horizon 2030 n’existent pas encore aujourd’hui (Rapport de Dell et « l’Institut pour le Futur »). Mettons à l’honneur notre connexion à nous-même, à nos valeurs et à notre potentiel d’agilité et de mise en lien !

Quels sont les obstacles que tu as pu identifier et qui freinent ceux qui ont envie d’un nouvel élan dans leur carrière professionnelle ?

Les obstacles sont liées aux peurs (de se tromper, de ne pas y arriver, de ne pas gagner assez d’argent..) mais également à un manque d’assurance et à des fausses croyances.

Certaines personnes veulent se reconvertir pour fuir une situation, d’autres ont un projet bien clair mais ne savent pas comment s’y prendre et finissent par douter. Dans les deux cas, ce sont des personnes qui ont besoin d’être accompagnées.
Quand j’accompagne une personne sur ses envies de changement et ses questionnements, je lui dis d’abord que j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Il ne va pas répondre à sa question maintenant et la réponse arrivera au bout du chemin. Je lui dis alors de bien se détendre et de faire ce chemin en se connectant à elle. Le travail peut commencer !

Pour cela j’utilise un accompagnement très basé sur la PNL (Programmation Neuro-Linguistique, dont un des buts est de modifier ses croyances et schémas comportementaux afin d’atteindre ses objectifs plus efficacement) et la matrice IKIGAI.

L’objectif est de passer du mode passif au mode actif puis proactif.

Comment peut-on se préparer au mieux à une reconversion professionnelle ? Quelles questions faut-il se poser préalablement avant de faire ce choix ?

Travailler avec la matrice IKIGAI permet répondre à la question “Quelle activité peut me permettre d’exprimer tout mon talent, au service d’une mission qui me tient à cœur, et qui me permet de gagner suffisamment d’argent pour vivre comme j’ai envie.”

C’est déjà un bon début pour poser les bases incontournables sur moi et mes aspirations, sur ce qui m’anime et me fait vibrer, l’univers dans lequel je veux évoluer. La phase de questionnement au plus profond de soi, notamment à l’écoute de son intuition puis la phase de construction de son projet sont primordiales. Reste alors la mise en action avec la méthodologie et l’énergie que je veux mobiliser.

Faut-il nécessairement se lancer dans une reconversion si on en ressent le désir ou doit-on parfois simplement investir différemment notre métier actuel pour lui redonner du sens ?

Le vrai sujet n’est pas la reconversion en tant que telle mais la réinvention personnelle et professionnelle qui peut amener à une reconversion totale ou partielle. Je pense qu’il faut arrêter avec ce mythe et même parfois l’injonction de la reconversion pour tous.

La reconversion ne convient pas à tout le monde. Avant de changer de voie ou de vie, je pense qu’il est déjà primordial de faire le bilan sur ce qui dysfonctionne dans sa vie actuelle par rapport à ses besoins.
Une reconversion n’est pas toujours radicale. Nul besoin de passer de trader à la Défense à éleveur de chèvres dans le Larzac pour parler de reconversion. Il y a des reconversions plus douces en passant d’un secteur à un autre, des réinventions qui se font dans le temps en gardant par exemple un job salarié et en expérimentant un statut d’autoentrepreneur pour faire grandir son projet.

Parfois certains ajustements suffisent à atteindre ses objectifs et à trouver du sens dans sa vie.

Selon toi, par où commencer pour trouver le job qui nous fait vraiment vibrer ?

Il faut commencer par se connecter à soi, à ses importants et à ses valeurs et une fois l’objectif défini, poser chaque jour une petite pierre en direction de son objectif que ce soit l’écoute d’un podcast, une rencontre, une lecture, un appel…
En 365 jours vous posez 365 pierres. Votre nouvelle réalité est déjà là !

Pour en savoir plus sur Sandra Gardelle, cliquez sur les icônes :

facebook catherine testalogo instagramlinkedin catherine testa

Biographie

Sandra Gardelle est coach professionnelle et maître praticienne PNL. Elle est également directrice communication dans le secteur médico-social et intervenante en communication à l’Université de Paris.
Issue d’un parcours scolaire et professionnel classique elle a opéré un virage à 180 degrés en transposant son poste de directrice communication dans les médias dans différentes activités dans des secteurs qui ont du sens pour elle. Depuis plus de 10 ans elle travaille en tant que directrice communication dans l’humanitaire et le handicap et accompagne des personnes en réinvention personnelle et professionnelle.
livre bataclan

Un éclat dans le noir : du bataclan à la conquête du monde

Faire confiance aux autres

Faire confiance aux autres…