« Jardin Mental »: une app santé innovante pour mieux comprendre son trouble psy

Mon suivi psy

« Jardin Mental » (anciennement Mon Suivi Psy) est une nouvelle application gratuite à destination de tous ceux qui vivent avec un trouble psychique. Entièrement personnalisable, elle permet de mieux connaître ses symptômes et de faciliter le bon traitement, en collaboration avec son médecin. 

Antoine de Zélicourt, pharmacien et responsable de ce projet soutenu par l’établissement public de santé Barthélemy Durand et financé par l’ARS IDF (Ile-de-France) dans le cadre de son dispositif « Appel à innovateurs » nous en dit plus sur son parcours et cette application d’un nouveau genre.

Mon Suivi Psy

Pourquoi en tant que docteur en pharmacie vous êtes-vous intéressé au champ des troubles psy ? Y’a-t-il une anecdote particulière qui vous a conduit vers un tel projet ?

Les pharmaciens ont une formation scientifique très complète, nous avons donc forcément été sensibilisés aux troubles psy lors de notre parcours.

Pendant mes années de recherche à l’Institut des Neurosciences de Paris-Saclay, j’ai aussi travaillé sur certains troubles neuro et les effets passionnants de l’ocytocine.

Pour l’anecdote, ma conjointe est psychiatre donc je discute régulièrement des difficultés et besoins liés à cette pratique. Développer de mon côté une application pour faciliter le suivi des patients était donc plutôt stimulant !

À quels besoins répond « Jardin Mental ». Quelle est son ambition ?

A l’origine, l’application répond à un besoin simple et identifié sur le terrain : il n’est pas possible pour le patient, entre deux consultations parfois espacées de plusieurs mois, de se souvenir de l’évolution de ses symptômes, ressentis, comportements et évènements qui ont pu influencer son état psychique.

Or, toutes ces informations sont cruciales dans le suivi des patients, aussi bien pour poser un diagnostic que pour définir la thérapie la plus adaptée. Jardin Mental a donc été développée comme un journal de bord exhaustif qui regroupe toutes ces informations.

L’ambition est d’en faire une application complète qui soit utile à la fois aux professionnels de santé et à tous les usagers, peu importe le trouble psy et le type de suivi qu’ils aient.

Pouvez-vous nous présenter son fonctionnement en quelques mots ?

Le fonctionnement de Jardin Mental est très simple : l’utilisateur sélectionne ou crée les indicateurs (symptômes, ressentis, comportements, …) pertinents qu’il souhaite suivre. Quotidiennement, il va coter l’intensité de ses indicateurs à l’aide d’une échelle simple de smileys colorés. Il est possible de renseigner tous les éléments importants de sa journée dans des notes personnelles, ainsi que sa prise de traitement quotidienne. Grâce à des outils d’analyse simples (statistiques, courbes d’évolution, corrélations, …), l’utilisateur obtient alors une vision globale de son état psychique et peut rapidement retrouver toutes ces informations lors de la prochaine consultation.

Qu’est-ce qui rend cette application unique et innovante ?

Plusieurs caractéristiques la rendent unique actuellement. Tout d’abord, son côté entièrement personnalisable. D’autres applications permettent de suivre des indicateurs, mais de manière très spécifique (uniquement son humeur par exemple) et ne sont absolument pas personnalisables, donc inadaptées pour tous les types de troubles psy et toutes les personnalités. Chaque utilisateur est unique, nous n’avons pas les mêmes ressentis ou comportements et seule Jardin Mental propose cette flexibilité.

Deuxièmement, nous la développons en permanence selon les besoins et recommandations du terrain. Cela la rend particulièrement pertinente pour fournir une vision globale de son état psychique et de ce qui influe sur lui. Bien sûr, d’autres applications proposent aussi des fonctions uniques de journal intime ou de pilulier numérique, mais les informations sont alors dispatchées et cela ne permet pas de les lier entre elles, encore moins à l’évolution de vos indicateurs personnalisés !

C’est cette vision globale donnée par Jardin Mental qui permet de mieux comprendre son trouble, son évolution, ce qui influe dessus, et tout cela aussi bien pour le patient que pour le professionnel de santé qui le suit.

Enfin, d’un point de vue plus pragmatique, j’ajouterais que Jardin Mental est aussi entièrement gratuite, anonyme, sans création de compte et ne récupère aucune de données saisies. Je ne connais pas beaucoup d’applications « santé » qui cochent toutes ces cases !

Comment l’application « Jardin Mental » peut-elle être un véritable support à la thérapie ? Quels sont les premiers retours des utilisateurs et des professionnels ?

Grâce à toutes les informations précises et fidèles que le patient peut transmettre en consultation, les professionnels nous disent que l’application est vraiment utile quant à son objectif primaire : le diagnostic, le suivi et l’adaptation de la thérapie. Nous sommes donc vraiment satisfaits sur ce point.

Et l’usage nous a montré davantage de bénéfices encore. En effet, il s’avère que Jardin Mental, en plus de développer l’empowerment, est aussi un excellent outil de psychoéducation qui permet de véritablement prendre conscience de son trouble, le comprendre et in fine mieux l’appréhender. Ceci est particulièrement apprécié par les patients.

Selon vous, n’avons-nous pas tous intérêt à suivre un journal de nos ressentis, de nos émotions, de nos comportements au quotidien pour simplement mieux nous connaître et prévenir un éventuel trouble à l’avenir ?

Même si elle est avant tout développée pour les patients suivis et que c’est dans ce cadre que tout son potentiel est exploité, l’application s’adresse aussi aux personnes sans suivi pour les raisons que vous citez. Mais se lancer seul(e) dans une démarche combinant suivi régulier et auto-analyse nécessite un véritable investissement personnel et de la motivation pour s’y tenir, comme pour pratiquer un sport régulièrement me direz-vous!

Malheureusement, la santé mentale n’est pas encore aussi bien appréhendée que la question de la santé physique. Elle reste bien trop stigmatisée, avec une distinction claire entre « gens normaux » et « malades » alors que nous sommes tous concernés par cette problématique.

En effet, tout le monde peut être atteint d’un trouble psy (1 personne sur 4 est touchée au cours de sa vie, c’est énorme !), mais consulter un professionnel pour une dépression reste encore malheureusement tabou alors que cela devrait être aussi naturel que consulter son généraliste pour une virose.

Fort heureusement, je constate qu’il y a une prise de conscience de l’importance de sauvegarder sa santé mentale, particulièrement depuis la crise Covid, et les choses évoluent dans le bon sens. J’espère que l’on entendra un jour « déstressez-souriez » au moins autant que « manger-bouger » et que les applications comme Jardin Mental deviendront un réflexe, comme celles pour compter ses pas de la journée.

Comment imaginez-vous l’avenir de « Jardin Mental » ? Comment allez-vous faire évoluer l’application ?

Jardin Mental évolue énormément et très vite, avec une mise à jour toutes les 2 semaines ! Comme nous la faisons évoluer uniquement en fonction des demandes qui proviennent en continu des professionnels et des usagers, il n’y a pas de chemin tout tracé pour atteindre un produit fini que nous aurions déjà en tête. Je vous laisse télécharger l’application, l’essayer, puis à vous de me dire dans quelle direction celle-ci doit évoluer !

En savoir plus et télécharger Jardin Mental :

  • Pour téléchargerl’application pour Android : ICI
  • Et pour iPhone : ICI mon suivi psy
  • Vous pouvez nous contacter via l’application grâce au bouton« Contribuer à Mon Suivi Psy » ou directement à monsuivipsy@fabrique.social.gouv.fr

Suivre Jardin Mental sur les réseaux

Propos recueillis par Eva Mazur 
Cheffe de projet à l’Optimisme 

conseils environnement feng shui

7 conseils faciles à appliquer pour vous créer un environnement positif

hasard ou synchronicité

Hasard, coïncidences ou synchronicité