Un cercle des poètes pour ré-enchanter nos vies – OUVERT A TOUS !

Image cercle des poètes

Nous vous en avions déjà parlé, Vincent Avanzi est un poète des temps modernes. Auteur, conférencier, il est aussi à l’origine d’un cercle des poètes qui se réunit une fois par mois sur Zoom. 

Tout le monde y est le bienvenu pour réciter quelques vers (les siens ou ceux d’autres poètes) ou simplement observer et écouter. L’équipe de l’Optimisme est fan et y participe d’ailleurs souvent. Vincent nous en dit plus dans cet article.

Emergence du Cercle des Poètes Apparus dans le contexte de la Covid19

La Covid19 a désordonné le monde et fait aujourd’hui encore de désastreux dégâts, humains, sanitaires, sociaux et économiques. Mais sur le bitume naissent des fleurs de lotus. Il est de ces choses qui prennent forme comme des roses pour le bien caché de la métamorphose du cosmos en osmose. C’est le corollaire positif de ce genre de pauses, afin de remettre en question, prendre du recul, contempler d’autres possibles, voir le monde avec un autre regard, un regard peut-être plus pur, éloigné, naturel, essentiel, poétique. Dans ce retour à notre essence humaine, un cercle vertueux a émergé, un cercle des poètes, le Cercle des Poètes Apparus… pendant le premier confinement, pour quelques résistants en recherche d’émerveillement, d’apaisement et de ré-enchantement en ces temps troublants. Passer du monde d’avant au monde d’après, d’un champ de ruines à un chant des possibles, du CoVid19 au « CoBuild20 », pour supporter ce moment d’épidémie et coécrire cette décennie 2020 ensemble vers un monde de plus d’harmonie, ambitieux projet pour toucher les cieux. Dix années devant nous pour incarner et donner vie à ce beau Nous relié à ce grand Tout.

A l’origine, un groupe Facebook…

Né en avril 2020, un groupe de partage sur Facebook a d’abord vu le jour, pour partager des poèmes dans un moment de besoin de rêver d’ailleurs quand nous étions tous enfermés chez nous, dans l’incertitude totale des lendemains, à l’initiative d’une discrète étincelle entre Vincent Avanzi (Chief Poetic Officer et fondateur d’Une Odyssée Humaine – La Plume Du Futur) et Olivier Covo (Musicien et producteur). Très vite, de l’écrit, ils sont passés à l’oral, du virtuel au réel, le Cercle a pris son envol et a réuni 5 éditions sur des thèmes variés : « Coécrivons demain », « l’Appel poétique du 18 Juin », « Utopie, Poésie et Harmonie » lors des Dialogues En Humanité, ou encore en septembre « La rentrée ou l’art en trait d’union ».

Les vertus de la poésie

La poésie est un élan d’optimisme vers l’avenir, une symphonie humaniste des mélodies de nos vies, un voyage dans l’inconnu, dans l’inexploré. Elle présente trois grandes vertus : un champs lexical riche pour trouver les mots justes et beaux dans notre connexion au présent, un champ des possibles infini en contemplant l’idéal et en se projetant vers un horizon commun demain et un champ émotionnel nous reliant grâce à un langage universel, langage du cœur, tel un esperanto, vers un « Edendorado ». La poésie fait du bien, elle nous aide à survivre, alors oui chérissons-la.

A propos du Cercle des Poètes…

La seule règle de ce “Write Club” étant de partager pour celles et ceux qui le souhaitent, un poème qu’ils ont écrit sur des possibles ressentis et mondes d’après. Son propre poème en somme. Telle une cour des contes des enfantastiques rêvant en poétique et oeuvrant en politique entre les deux pôles éthiques, de la guerre à l’agonie à la paix dans l’harmonie, du Co-Vide au Co-Libres. Toute personne y est la bienvenue. Les participants peuvent venir en tant qu’aura-teurs, réd’acteurs du changement ou spectateurs du temps qui passe. Libérer la parole et révéler nos rêves pour réenchanter l’avenir. « La poésie sauvera le monde et nous sommes tous des poètes ». Des narratifs poétiques pour les mondes d’après telle une concertation universelle entre rêves solitaires et vers solidaires pour notre planète Terre, le Cercle est une invitation à venir écouter et/ou partager ses vœux de demain en poésie et se laisser colorier par notre arc-en-ciel de talents.  Qu’est-ce que la poésie, pourquoi faire rejaillir notre âme de poète et comment co-construire des voies éclairées vers de beaux lents demains ? Telles sont des questions soulevées lors des cercles. La résistance ou la « révistance » comme dirait Nicolas Loustalot, un poète participant.

« A vos âmes citoyens et à vos actes chers humains,
De l’émerveillement poétique à l’engagement politique »

Jonas Mekas disait : « En fin de compte, les civilisations périssent parce qu’elles écoutent leurs politiciens et non leurs poètes » A nous de redonner une part belle à la poésie, au coeur de la Cité, comme dans l’Antiquité. Utiliser les voix poétiques pour dessiner des horizons à suivre. Ecoutons les poètes, écoutons les enfants, écoutons nos cœurs, écoutons le silence, nous entendrons peut-être le langage des oiseaux de nos idéaux.

Laissons les derniers mots au professeur poète -en hommage également à Samuel Paty, mort pour l’enseignement dont le but ultime demeure sans doute l’émerveillement- Sir Mr Keating (Robin Williams, Le Cercle des Poètes Disparus) :

« On lit ou on écrit de la poésie non pas parce que c’est joli. On lit et on écrit de la poésie parce que l’on fait partie de l’humanité, et que l’humanité est faite de passions. La médecine, le commerce, le droit, l’industrie sont de nobles poursuites, et sont nécessaires pour assurer la vie. Mais la poésie, la beauté, l’amour, l’aventure, c’est en fait pour cela qu’on vit. Pour citer Whitman : « Ô moi ! Ô la vie ! Tant de questions qui m’assaillent sans cesse, ces interminables cortèges d’incroyants, ces cités peuplées de sots. Qu’y a-t-il de bon en cela ? Ô moi ! Ô la vie ! ». Réponse : que tu es ici, que la vie existe, et l’identité. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime. Que le prodigieux spectacle continue et que tu peux y apporter ta rime… Quelle sera votre rime ? »

Oui, quelle sera notre prochaine rime en tant qu’espèce vivante ?

OriginalPour rejoindre le cercle des poètes

Pour un nouveau Cercle afin de s’évader et voir la vie en poésie, du beau côté des proses. Un peu de joie et d’espoir dans les étoiles.

Vous inscrire ICI.

 

Quelques témoignages de poètes et de poétesses 

Emma Scali (Psychanalyste, Créatrice du spectacle LUMIÈRES et auteure de “Mon journal d’écriture-thérapie”) : 

« La poésie offre au monde beauté et douceur. Elle nous permet de traverser cette étrange période avec un peu de lumière. Pendant le confinement, j’ai eu envie de poésie. Et alors Vincent a eu cette sublime idée : créer le cercle des poètes apparus. C’est un lieu de partage et d’harmonie. Un endroit où on dialogue, on co-cree avec bienveillance, juste pour être ensemble, dire notre envie de poetiser le monde, de l’illuminer de poussières de beauté pour qu’il scintille dans la nuit et que la Lumière nous éclaire. Vincent est un homme de conviction. Son message est celui d’un sage. Il ne prétend pas changer le cours des choses, il propose juste qu’ensemble, nous devenions des alchimistes. Dans le cercle, on abandonne les mathématiques cartésiennes… dans le cercle : 1+1=3 car le génie ce n’est pas toi. Le génie, ce n’est moi. Le génie, c’est toi+moi, c’est nous tous réunis dans nos ombres et lumières.

Jean-Yves Saez (Passeur de rimes, récemment honoré de la médaille de l’Assemblée Nationale pour avoir créé de nouvelles solidarités pendant le confinement en appelant des personnes isolées, par téléphone pour leur offrir une lecture de poèmes) :

« J’ai repéré cet avis dans Rimes  Advisor !!! Sur le  Cercle des poètes apparus. Il est situé à  l’entrée du passage des neuf Muses. Juste en face du quai des peaux rouges où le bateau ivre accoste parfois. Dans ce refuge unique en son genre vous serez accueilli comme il se doit par le maître des lieux , le Prince Vincent. Il vous accordera volontiers l’asile poétique dans ses périodes de gros temps ou la poésie n’est plus que jamais nécessaire voire vitalement existentielle. C’est un endroit magique pour laisser s’exprimer en toute convivialité votre inspiration du moment on Line  ou bien off Line. Je recommande le cocktail du chef à base d’invocation, d’incantation et de fulgurances. Et comme le dit son slogan , le cercle des poètes apparus ? Il n’est pas prêt de disparaitre 👍. Alors vivons la poésie !

Edgardo Koestinger (Professeur conférencier dans plusieurs écoles de commerce et consultant en management, éventuel poète et batteur de jazz) :

« Pour moi, le cercle des poètes apparus est avant tout un espace de liberté et de paix intérieure parce que la poésie nous réconcilie avec la vie elle-même et avec la chose la plus importante qui sont les exigences de notre cœur, telles que sont le sens positif de la vie, la vérité, l’amour, la beauté, la justice, et nous le ressentons dans la poésie, c’est pourquoi, maintenant dans un monde si plein de peu de temps pour ce qui est important, le cercle nous ouvre cette fenêtre pour ne pas oublier de voir et de ressentir ce qui nous fait vraiment sentir vivant ».

Missy Terre :

« Le cercle de poésie représente pour moi, des instants d’échanges et de partage riche en émotions. Chacun a sa façon d’être, de s’exprimer et à travers ces différences, nos mots sont nos vies et nos chemins. La poésie est là pour inspirer l’homme dans sa façon d’aborder la vie, la nature, l’amour de l’autre, sa place au monde. C’est comme une renaissance, un sémaphore, un guide rempli des peurs et des fragilités humaines. L’inspiration vient de la sagesse, la sagesse de nos émotions et nos émotions de nos richesses en nous tous, juste être la vie. Carpe diem. »

Florian Lario (poète et auteur du recueil « La floraison du lac »):

“Pour moi, la poésie est un canal de communion avec mon être, la Terre et tout ce qui vit. J’écris depuis la fin du lycée et elle m’a aidé à surmonter des moments difficiles, exprimer ma sensibilité et mes émotions pour aller vers la Lumière.  Écrire, lire, déclamer de la poésie est un acte de beauté, un acte de reconnexion à ce qui est de plus haut en nous, même depuis nos ombres. Ce qui est beau est harmonieux et équilibré. Notre société valorise à outrance la performance et la productivité à travers le travail mais dans plein d’autres domaines. Ce qui crée un déséquilibre. Alors que la poésie et l’Art en général offrent des moments hors du temps ouvrant des portes sur d’autres mondes redonnant le sens profond de nos existences.  Le Cercle des poètes apparus est une antichambre du nouveau monde.  Un monde où les valeurs et les vibrations d’Amour, de Joie, d’Entraide, d’Harmonie et de Paix sont jouées dans l’Humaine Symphonie si chère à Vincent. Plus nous vibrons haut dans ces valeurs et plus le Phare de l’Humanité s’éveille au milieu du chaos ambiant et la Peur qu’on veut nous imposer avec le Covid. C’est pourquoi nous gagnons à habiter poétiquement le monde et ouvrir les yeux sur la poésie qui résonne dans chaque instant de nos vies ! “

Katia Bougchiche:

J’ai participé au   « cercle des poètes apparus » et je me suis laissée couler dans ce temps suspendu de la narration et de la parole poétique. En petit comité, chacun déploie son verbe et est entendu avec bienveillance et attention par d’autres amoureux des mots et  de leur rythme. Les mots comptent et la poésie est un exercice subversif et essentiel: elle prend son temps pour se dérouler, elle hisse la valeur de la beauté, du sensible et elle nous demande de nous mettre à nu et de nous révéler.

Olivier Covo (Musicien, producteur, designer, poète à mes heures, entrepreneur. Mon projet d’actualité c’est un fonds de dotation et un label musical où de nouveaux récits vont croiser par la musique, la protection des forêts et des peuples racines):

Lors du premier confinement, au bout de quelques jours, j’ai ressenti le besoin de créer un espace de douceur au sein de moi. J’aime pratiquer la présence ici et maintenant, développer une vision plus profonde et, après quelque temps, il me devenait de plus en plus difficile de me poser. Beaucoup de projections, de formations mentales. Une charge qui commençait à me peser. J’ai donc commencé à aller en studio pour composer. Puis, l’écriture est arrivée naturellement comme une respiration. Inspire, je compose, expire, j’écris. A la relecture des 4 accords toltèques, j’ai écrit un poème que j’ai partagé avec 3 amis dont Vincent Avanzi. Je leur demandais d’écrire un poème à leur tour et le publier en proposant d’autres poètes en herbe. J’aime dire que le corps comme le coeur ne mentent jamais alors que l’esprit (rire)… Vincent avait aussi cette idée en tête et naturellement, on l’a lancé ensemble avec une page pour que chacun puisse publier son poème, son rêve d’humanité. L’envie de partager tous ces poèmes en faisant vibrer nos cordes vocales au diapason d’un cercle de résonance a donné naissance au Cercle des Poètes Apparus auquel je n’ai pas pu participer…jusqu’ici d’ailleurs (Le comble!).

Vincent Avanzi (Chief Poetic Officer, celui qui fait rentrer la poésie dans les entreprises, auteur de « Trouver son Point Génial » (Hachette) et conférencier sur le pouvoir des mots pour réenchanter le monde):

« Quel bonheur d’avoir le privilège de vivre ces moments poétiques et humains sacrés à vos côtés cercle après cercle, c’est comme un refuge poétique pour nos êtres, nos âmes et nos vies. Il flotte toujours un parfum de douceur, de vulnérabilité, d’ouverture, de connexion, d’audace, d’humanité, d’amour, de biodiversité, d’harmonie et d’élan de vie. « De l’émerveillement poétique à l’engagement politique » Le dernier thème était autour de la poésie dans le réel et les actes, et notamment, à l’instar des « gestes politiques pour la République », de savoir quels sont/seraient nos « Gestes Poétiques pour le Rêve Publique ».   Continuons à faire rejaillir nos âmes de poétesses et de poètes pour embellir le monde, enchanter la vie et coécrire l’avenir. »

Nicolas Loustalot ( TerraPoète en Apprend Tissage, Membre du Parti Poétique Marche et Rêve) :

Cercle des poètes apparus
Quand dehors soudain tout a fermé
Quand peu à peu, on s’est ouvert au grand vide du dedans
Il nous manquait juste un espace
Un lieu du lien qui fait du bien
Il nous manquait la chaleur des mots
Celle qu’on offre au coin du feu de vive voix
Il nous manquait l’écho et l’écoute de frères et sœurs d’âmes
Une spirale pour inspirer
Nos chemins de poème
Il nous manquait
Un cercle pour partager,
Et un beau soir il apparut
Joie de Vibre Ensemble
Pure magie des mots-ondes
Qui ouvrent et oeuvrent de nouveaux mondes
Puissance de ces moments douceur qui nourrissent
En nous hérissant les poils du cœur »

Découvrir Vincent Avanzi

Vous aimerez aussi…

Extrait d’un discours poétique hors norme par Vincent Avanzi

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Michèle Temam2

Retrouvez le plaisir d’apprendre avec Michèle Temam

FreePhotoshopcourse

Photoshop for Beginners | FREE COURSE