Mademoiselle E. : Ces voix à l’intérieur de moi qui me veulent du bien…

Voix

Il y a quelques jours, nous avons lancé une grande enquête pour mettre en avant les récits de ceux qui perçoivent la réalité différemment. Dans un article précédent, Mademoiselle E. s’est confiée sur une expérience appelée « psychose » par la psychiatrie…Refusant cette étiquette et préférant y voir l’occasion d’un « voyage intérieur », c’est loin de la psychiatrie qu’elle décide d’affronter ces phénomènes, en faisant confiance aux voix à l’intérieur d’elle qui la guident sur le chemin du rétablissement. Zoom sur ces voix bienveillantes.

La dernière fois tu nous as parlé de voix intérieures que tu t’es mise à suivre pour te rétablir…Qu’entends-tu exactement par « voix » ?

Les gens ont souvent l’impression qu’il s’agit là d’un phénomène pathologique. Ils croient qu’il n’y a que les « fous » qui entendent des voix. En vérité, à y regarder de plus près, c’est notre mental qui est complètement dingue. Si nous faisons le script de tout ce que le mental nous dit du matin au soir, on se rendrait compte qu’il n’a pas de sens et que bien souvent il nous mène en bateau. Finalement, se mettre à l’écoute de son intériorité me parait plutôt sain. Je parle de « voix » car c’est un phénomène que je considère comme à la fois extérieur à moi-même mais aussi immanent. Le langage est fourbe parfois ; il nous limite et participe à alimenter des malentendus. Ce que j’appelle « voix », d’autres peuvent les appeler « guides intérieurs » ou « intuitions ». Ces voix m’aident en me conseillant sur ma guérison intérieure…

Tu ne t’es jamais dit que tu étais medium plutôt que schizophrène ?

Ah ah ! Toujours les étiquettes ! Bien sûr que je suis medium car on l’est tous ! Bien sûr que je suis schizophrène car on l’est tous également ! Tout l’enjeu est de pouvoir se désidentifier de ces cases pour accéder à sa vraie nature. Notre vraie nature est sans étiquette. C’est un travail de longue haleine mais lorsqu’on se met à enquêter, on y voit tellement plus clair puisque personne n’a la réponse. Si je vais voir un psychiatre, je suis psychotique ; si je vais voir un medium je « canalise » ; si je vais voir un énergéticien, je capte les énergies ; si je vais voir un exorciste, je suis possédée ; si je vais dans certaines cultures africaines, les voix que j’entends font de moi une future guérisseuse… La vérité c’est que je ne m’identifie à rien de tout cela et ça me va très bien ainsi. En fait, je suis libre de choisir ou non de prendre ces cases…Rien ne m’y oblige. En revanche, j’adore écouter les avis des uns et des autres sur mon cas, surtout ceux qui sont certains d’eux…En général, les médecins que je rencontre sont assez sûrs d’eux et de leur diagnostic…Moi, je souris intérieurement quand ils posent sur moi une étiquette et je me demande : n’est-ce pas eux qu’ils sont en train de diagnostiquer quand ils parlent de moi ? Tout cela me fait rire aujourd’hui…

De quoi ces voix te parlent-elles ?

Avant que je n’entende ces voix bienveillantes, il a fallu que je traverse bien des épreuves à l’intérieur de moi…Aujourd’hui, elles me parlent surtout de l’Humain. Sans jamais me donner une réponse ferme et définitive, elles répondent à mes questions existentielles, souvent sous la forme de métaphores, d’images, de symboles…Elles me parlent également de guérison intérieure et de la manière dont je dois me comporter pour attirer à moi ce que je désire dans la vie et pour avoir une existence la plus harmonieuse possible…Tu veux un exemple concret de ce qu’elles me disent ?

Ah oui, carrément ! Tu prends des notes ?

Oui aujourd’hui je note beaucoup de choses. Ça me permet aussi de garder une trace et de voir plus tard ce que j’en ferai… En voici un exemple : « Nous avons toujours été là, parfois sous d’autres formes, à d’autres niveaux de conscience. Le temps n’existe pas en soi. Il est un outil pour organiser le monde physique et matériel. Le passé et le futur ne prennent forme qu’à travers l’importance qu’on leur donne. Seul le moment présent compte réellement et donne accès à l’Éternité. Nous sommes créés pour vivre maintenant ! La seule capsule temporelle qui vaille le coup d’être vécue est le présent. Si tu sais habiter et incarner le présent, tu deviens un être aux potentialités illimitées puisque tu es hors de toute matrice. »

C’est très philosophique…

C’est toujours très philosophique voire poétique mais au fond, quel est le sens de notre vie sur terre si ce n’est de nous comprendre et d’apprendre ? Et c’est la philosophie et l’art qui nous permettent, à mon sens, de faire ce pas vers les dimensions plus subtiles de nous-mêmes…Tout ce qui nous touche dans le cœur doit être exploré car là où ça touche, c’est là qu’il y a du sens…

Est-ce que ces « voix » se manifestent dans des circonstances particulières ?

L’autre jour, c’était lorsque je courais au bord du canal et j’ai vu un homme qui insultait son chien…Les « voix » ou mes « guides » (c’est comme vous voulez) apparaissent souvent lorsqu’un élément du monde extérieur me semble brutal ou lorsqu’une situation attire mon attention (ce n’est pas forcément une situation négative). En fait, à chaque occasion où une leçon de vie est à apprendre, elles sont susceptibles de se manifester. Je me suis arrêtée pour écouter le message…Mais je peux aussi décider de ne rien écouter et de laisser le mental reprendre le dessus…

Pour toi, tout le monde peut entendre ce genre de « voix » ?

Déjà, tout le monde peut se mettre à l’écoute de la voix du mental qui est complètement folle (rires) ! Une fois que la voix du mental est repérée et qu’on arrive à ne plus s’y identifier, là, la magie opère et on s’aperçoit qu’il y a autre chose derrière le voile. Bien sûr que tout le monde peut alors entendre cette sagesse et percevoir cette magie à l’intérieur de soi…C’est un cadeau qu’on a tous…

Et justement, comment fais-tu la différence entre la voix du mental et les autres voix ? Qu’est-ce qui te dit que ce que tu entends ne vient pas de tes pensées ?

C’est très subtil, en vérité. Il est évident que les « voix » (pour que je puisse les entendre) doivent se servir de l’outillage qu’on a, c’est-à-dire du mental et des pensées, sinon je ne pourrais pas les retranscrire sous la forme de messages…Ce qui fait la différence, c’est la sensation intérieure d’accueillir des informations qui sont « justes » parce qu’elles viennent du cœur ! C’est la source qui est différente : ce que j’entends vient-il d’une émanation de mon mental égotique, étriqué dans ses limitations ou ses peurs ? Ou ce que j’entends vient-il d’une force subtile et délicate lorsque les masques tombent et qu’il ne reste qu’un noyau d’Amour…C’est très difficile à expliquer…

Y’a -t-il quelque chose que tu souhaiterais dire à ceux qui perçoivent ou entendent des “choses” et se sentent différents?

Ayez confiance en vous ! Avancez toujours avec le Coeur et l’Amour dans votre monde intérieur, c’est la clé pour être protégé et pour évoluer.

Vous aussi vous avez des perceptions, des ressentis, des visions ou de sensations qui sortent de la norme ? Vous vous sentez différemment et avez envie de témoigner à ce sujet pour partager votre vision de la Vie ? N’hésitez pas à contacter la rédaction pour notre grande enquête : etsionsouriait@loptimisme.com

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Audrey

Audrey: "Sortir de la fatalité qu'inspire la maladie"

hqdefault

Majestueux: un dessin animé pour expliquer l'ouverture des chakras