actualité positive

Vous êtes nombreux à nous demander pourquoi nous nous sommes lancés dans cette grande aventure de l’Optimisme et pourquoi nous avons décidé de partager de l’actualité positive. Voici 8 raisons (entre autres !)  !

média positif france

1/ Marre de l’actualité anxiogène

La première raison et surement la plus basique : comme beaucoup d’entre vous, nous en avions assez de consommer au quotidien de l’actualité anxiogène à base de meurtres, de faits divers et de problèmes en tous genres. Oui, le monde ne tourne pas toujours rond, mais si on cherche, chaque jour nous pouvons trouver des bonnes nouvelles. 

Nous étions certains d’une chose : si certains amplifient les mauvaises nouvelles, il fallait des acteurs pour contrebalancer et amplifier le beau. Au fond, qui peut dire qu’il existe plus de mauvaises nouvelles que de bonnes ? Personne.

2/ Ca n’existait pas en France

On ne comprenait pas pourquoi les grands médias ne le faisaient pas ! On ne comprenait pas, pourquoi, dans le JT classiques, il n’y avait pas une page dédiée à ce qui allait bien.

L’idée nous semblait si évidente qu’on a patienté quelques années en se disait qu’ils allaient bien y penser. Comme ce n’est pas venu, on l’a fait. 

Le concept d’un contenu mixte et positif n’existait pas. Nous trouvions important de proposer des clefs pour rester optimistes, des parcours inspirants pour donner confiance et montrer que c’est possible et du contenu de fond. 

média positif
média local

3/ On était conscient de la réalité du terrain

Nous voulions prouver qu’optimisme pouvait rimer avec réalisme. Notre équipe vient d’horizon très différents et est spécialisée dans des thématiques “lourdes” : criminologie, développement durable, santé mentale….

Nous avions conscience des grands enjeux sociétaux à venir, mais nous étions convaincus qu’une des clefs pour faire avancer la société était de proposer un autre regard que celui des entre-soi de spécialistes alarmistes.

Parler de tout avec tous de façon constructive loin de toute forme de naïveté.

4/ Donner de la visibilité à ceux qui agissent 

Nous rencontrions au quotidien des personnes formidables s’engageant pour de multiples causes.

Nous remarquions hélas que souvent celles et ceux qui s’engageaient se trouvaient seul.e.s, peu soutenu.e.s.

Souvent ils n’osaient pas communiquer sur leurs actions ou n’avaient pas les bons contacts. En étant proche du terrain, nous avions envie d’être facilement abordables et de donner le premier coup de main de soutien digital à ceux qui se lançaient dans des causes.

information positive
bonne nouvelle

5/ Vision à 360° de la société

Nous déplorions que les sujets soient si « segmentés ». Nous étions convaincus que tous les sujets étaient liés : de la motivation à l’engagement en matière de développement durable, de l’éducation au sens du travail, de la santé physique à la santé mentale.

Nous étions persuadés qu’il fallait oser mixer les thématiques pour proposer à chacun de stimuler sa curiosité avec un seul but : permettre à ceux qui nous lisaient de se sentir mieux.

6/ Co-créer un site

Nous étions persuadés, déjà en 2016, de l’importance de l’intelligence collective et du partage de valeurs communes.

Nous avions, à l’époque, une idée : aucun contact, aucun réseau et nous n’étions spécialistes de rien mais nous étions convaincus que l’union faisait la force.

Nous avons partagé notre idée : sur le chemin des milliers de personnalités, d’inconnus, de lecteurs, d’entrepreneurs et d’experts, nous ont proposé de partager leurs expertises et du contenu de qualité orienté pour le mieux-être des lecteurs.

info positive
bonnes nouvelles

7/ Provoquer des sourires

Nous avons le droit de sourire  : c’est bon pour la santé. 

Nous avions envie de proposer aux lecteurs de trouver à un même endroit sur le web une sorte de google du positif plein de ressources positives.

En créant l’Optimisme telle une plate-forme qui aborde des dizaines de sujets fondamentaux, on permet à tous de trouver des ressources permettant d’avoir confiance dans l’avenir.

8 / Permettre des rencontres inspirantes

Nous trouvions que les personnes positives se sentaient souvent seules. Il faut dire qu’en France, paraitre grincheux est une forme de norme sociale.

En créant l’optimisme, nous avions pour vocation de favoriser les rencontres (virtuelles ou réelles) entre personnalités ayant envie, le temps d’un article ou d’un café de penser de façon « constructive ».

journalisme positif
media positif

Vous aimez notre initiatives ? 

Pour nous soutenir, vous pouvez  :

  • partager les articles sur vos réseaux sociaux
  • liker nos publications sur les différents réseaux sociaux
  • envoyer ce site à vos ami.e.s 
  • faire un tour sur notre boutique en ligne www.loptimisme.shop
  • participer à notre tipee par un don