in , , ,

@Psyiimage: une psychologue illustre avec talent son univers

Nous sommes ravis de vous présenter Audrey Argel dont le compte Instagram @Psyiimage a interpellé l’équipe. Nous avons aimé sa démarche, son talent d’illustratrice et la subtilité avec laquelle elle aborde les concepts de son métier en tant que psychologue. Rencontre avec une psy qui donne vie à son univers grâce au pouvoir des images.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Audrey Argel, j’ai 39 ans, je suis psychologue clinicienne, diplômée en psychopathologie clinique. Je suis psychothérapeute d’orientation psychanalytique, et art-thérapeute. 

Mais tout cela peut paraitre bien compliqué alors je dis que je suis « PSY », tout simplement.

J’exerce en cabinet libéral depuis bientôt 15 ans, et quelques heures en institution. 

Depuis plusieurs années je construis mon équilibre professionnel entre mes patients et ma passion du dessin, alors tout naturellement je suis devenue illustratrice « improvisée » de l’univers psy.

Pourquoi avoir créé le compte Instagram « Psyiimage » ? 

Psyimage est mon nom d’illustratrice, une psy qui met en image. 

J’ai longtemps fui les réseaux sociaux car l’interface sociale proposée ne me convenait pas, puis j’ai découvert Instagram et ce support était un bon moyen pour moi de faire vivre la psychologie en dehors de mon cabinet, tout en restant en accord avec ma déontologie et mon droit de réserve sur ma vie personnelle.

J’ai écrit et dessiné un roman graphique de psychologie afin de rendre accessible l’univers psy parfois trop flou à mon sens (« Moi, mon psy et mon vrac intérieur »). Dans ma traversée des embûches éditoriales j’ai vite compris qu’il fallait montrer le bout de son nez pour pouvoir être édité et ce compte était pour moi l’occasion de commencer à partager certaines de mes illustrations. L’idée de départ était de voir si certaines personnes pouvaient être intéressées par ce concept, et  puis finalement les réactions des abonnés et les belles rencontres m’ont poussé à continuer à créer des illustrations pour ce compte. 

D’où vous est venue l’idée ? 

Ce projet de mettre en image des concepts psy est quelque chose que je fais depuis que je suis étudiante. Mes livres sont tous gribouillés de croquis et schémas en tous sens… 

Je perçois le monde, pense et m’exprime en image, il était donc évident pour moi de parler de mon travail avec des illustrations.

Pour moi l’image est quelque chose de central en psychologie; on se représente les choses avec une « image mentale », c’ est le premier contenant psychique, support de représentation, et de symbolisation bien avant les mots. Parfois avec une illustration on peut dire bien plus et c’est un support projectif et identificatoire parfois puissant. 

Les images peuvent « parler »aux gens et c’est ici le but. 

Très souvent avec mes patients, j’utilise des images et métaphores pour reformuler ce qu’ils essayent de traduire et les aider ainsi à se représenter autrement ce qui se passe en eux parfois de façon trop confuse.

Et puis l’idée c’est aussi de simplifier, et amener une légère pointe d’humour pour décaler et penser autrement. Bref donner sens encore et toujours.

Où trouvez-vous votre inspiration pour créer vos illustrations ? 

Mon inspiration se nourrit de tout ce qui va mettre en mouvement ma pensée, donc  beaucoup de choses mais avant tout la relation à l’autre.

Pour moi le processus créatif prend source dans l’espace de la relation à l’autre. A travers les échanges, pensées, réflexions, que ce soit avec mes patients, mes collègues ou juste en regardant le monde tourner, en lisant, en interrogeant, en partant à la rencontre de l’autre et de l’inconnu. 

Ensuite c’est lors de la création du dessin que l’idée s’affine, se transforme. Et parfois même, c’est le trait, et les ratés qui guident et réorientent la construction de mes idées.

Quels messages souhaitez-vous faire passer à travers votre compte ? 

L’idée de départ est de montrer que la psychologie peut être autre chose qu’une science humaine inaccessible ou travestie de trop de vulgarisation. Proposer des illustrations qui peuvent être une symbolisation plus « juste » et abordable de la vie psychique et de la psychologie. 

Il me semble aussi important de porter le message que, là ou les mots manquent, ou peuvent être approximatifs, l’image peut servir de support pour faire passer une idée, ou proposer un espace de projection et de réflexion.

En effet, l’image peut permettre de penser autrement, donner du sens et pourquoi pas créer des passerelles. Voici les passerelles de ce compte:

  • Une passerelle vers son cheminement intérieur . S’identifier, s’interroger, dédramatiser, se sentir moins seul avec sa complexité interne, et être à l’écoute. 
  • Passerelle pour accéder à la démarche thérapeutique, en démystifiant ce monde et en ouvrant l’accès aux coulisses. 
  • Passerelle pour créer du lien autour de la profession de psychologue: autour d’illustration de concepts théoriques communs, mise en image des clivages de la profession, accompagner les étudiants vers ce monde pro.

Mais peut être que ce serait à vous à répondre à la question, un peu à l’image du Rorschach (ce fameux test des taches d’encres): quel message vous évoque chaque illustration? 

Suivez le compte d’Audrey Argel Psyiimage:

instagram 1

 

Vous aimerez aussi…

De psychiatre à illustratrice de BD: la reconversion de Claire Le Men

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Screen Shot 2020 11 28 at 11.45.32

[SOMPTUEUX] S’émerveiller : Avoir des insomnies de joie

Je suis asperger

Je suis asperger: parfois c’est génial, parfois c’est horrible