in , , , ,

Mettre de la magie dans sa reconversion par Anna Coutton

Anna Coutton

Il y a deux ans, après 5 ans d’expériences professionnelles, j’ai décidé de me reconvertir. Trois mois plus tard, je me suis inscrite à mon premier marathon. Dans mon livre, « Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion » paru aux Editions Kiwi le 9 juillet dernier, je raconte en toute transparence ma double course. Je remercie l’Optimisme de me laisser prendre la plume pour cet article dans lequel je vous explique comment mettre de la magie dans sa reconversion !

Faire des choses que l’on n’a jamais faites …

Einstein disait : « La folie, c’est se comporter de la même manière et s’attendre à un résultat différent ». Lasse des mêmes tableaux Excel et présentations Powerpoint qui rythmaient mon quotidien durant mes 5 années de bullshit jobs, j’ai décidé de donner une nouvelle direction à ma vie et d’oser le changement. Il m’a donc fallu sortir de ma zone de confort dans laquelle je m’étais enfermée toute seule.

Je me suis donc, entre autres, inscrite à mon premier marathon – rassurez-vous, pas besoin de courir un marathon pour se reconvertir –, lancée dans la méditation, découvert la formation en ligne, fait de l’hypnose et même de l’astrologie (oui, j’ai tenté beaucoup de choses !). Je tiens à préciser que si j’ai décidé de courir 42,195km, c’est parce que j’avais besoin d’un exutoire dans une période qui, je le savais, risquait être difficile. Et, si j’ai un conseil à vous donner, c’est de trouver le vôtre !

…. au risque de se tromper !

Pour savoir ce qui me plaisait, j’avais besoin de tester. J’ai participé à un startup-weekend qui consiste à monter une entreprise en 54 heures et essayé l’animation d’ateliers. Les tests n’ont pas été concluants mais, si je n’avais pas testé, je n’aurais pas su !

La célèbre citation de Nelson Mandela « Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » m’a accompagnée et continue de le faire au quotidien. C’est en me trompant que j’ai avancé et affiné mes réflexions.

Alors, trompez-vous !

Passer à l’action

C’est lorsque mon regard a rencontré le square en face de mon bureau que je n’avais pas vu fleurir que j’ai eu le déclic. Ce jour-là, j’ai compris que la vie continuait sans m’attendre. J’ai pris la décision de reprendre les rênes de ma vie que j’avais, depuis tant d’années, laissées à d’autres. J’avais un rêve, celui d’écrire un livre. Je l’ai fait. J’ai commencé par écrire le plan, puis une page, une seconde jusqu’à mettre le point final. Je n’ai pas écouté ceux qui me disaient que c’était difficile, que je n’arriverais pas à le terminer ou que je ne trouverais jamais d’éditeur. J’ai fait ce qui me faisait vibrer, et ça, ça n’a pas de prix !

Je tiens à vous préciser que je ne me suis pas reconvertie ni n’ai écrit mon livre en un jour. Jour après jour et mot après mot, j’y suis parvenue. Nous avons tendance à imaginer la reconversion (et même n’importe quel projet) comme une montagne. En réalité, ce sont nos peurs (souvent irrationnelles) qui déforment la réalité. Je vous l’assure, la « montagne » de la reconversion n’est pas aussi abrupte qu’elle y paraît !

Passer à l’action est le meilleur moyen d’avancer. Ce qui est assez incroyable lorsque vous vous mettez en marche, c’est l’effet boule de neige qui s’ensuit. De nouvelles rencontres et opportunités se présentent à vous comme par magie !

Ecouter les signes et faire confiance à la Vie

En lisant ce titre, vous allez certainement rester perplexe. Laissez-moi vous expliquer. Partir à sa rencontre m’a amenée à m’interroger sur le sens général de la vie et à m’intéresser à la spiritualité (au sens large). J’ai compris qu’il n’y a pas de hasard et que la Vie nous envoie en permanence des signes pour nous montrer le chemin. Je vous donne quelques exemples.

En 5 ans j’ai travaillé dans 5 entreprises différentes et le même mal-être revenait. Qu’est-ce que je n’avais pas compris pour que la situation se répète ? Est-ce que ce n’était pas un signe pour que je fasse autre chose ?

Autre exemple, peu après l’épisode du square, j’ai commencé à recevoir des mails, suis tombée sur des vidéos qui parlaient de reconversion et une amie m’a fait découvrir d’un groupe facebook dédié ! Encore un signe, non ?

Je vous en donne un dernier pour la route. Je voulais me former dans l’écologie. Mon coach de l’époque me transmet les coordonnées d’une personne reconvertie qui me parle d’une structure qui propose ce genre de formation ! Croyez-vous toujours au hasard ? C’est d’ailleurs cette formation qui m’a ouvert à de nouvelles rencontres et opportunités.

A partir du moment où vous faites le premier pas, la Vie vous aide à faire les suivants !

En étant davantage à l’écoute des signes que la vie me présentait, des miracles se sont produits ! J’ai pu déménager alors que j’étais au chômage (le fameux mot-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom) et trouvé un éditeur (ce qui, d’après les nombreux échanges que j’avais eus, était mission impossible) !

Ecouter sa voix intérieure

En fait, le jour où j’ai eu le déclic, est le jour où j’ai décidé d’écouter ma petite voix. Celle-là même qui me murmurait, depuis presque 5 ans, que je n’étais pas à ma place et qui me l’exprimait par un mal-être récurrent. Je l’avais reléguée au second plan car je ne voulais pas sortir du rang, je préférais suivre la voie qui me semblait toute tracée. Notre voix intérieure sait. Il suffit juste de lui faire de la place pour l’entendre (via la méditation, par exemple).

Depuis, j’ai un square à proximité de chez moi ; un signe pour me dire que je suis sur le bon chemin !

Apprécier le moment

Durant ma reconversion, j’en ai souvent eu assez de chercher ma voie. Je suis passée par des moments de doute, désespoir, tristesse et colère. Oui, je suis comme vous : humaine !

Alors, dans ces moments peu joyeux, j’observais (et je continue toujours à le faire) mes chats. Oui, oui ! Sieste, lavage, repas et … sieste rythment leur quotidien. Ils respirent le calme et la tranquillité. Lorsque je les regarde durant leur sieste du matin, ils me rappellent à quel point je me prends la tête pour des futilités. Ils me ramènent au moment présent, à celui que je ne prends pas toujours le temps d’apprécier. Finalement, en les voyant, je réalise que, comme eux, je mange à ma faim, j’ai un lit (et des couettes) dans lequel dormir et de l’eau pour me laver !

Mettre de la magie dans sa reconversion c’est aussi apprécier la vie au moment t sans se poser de questions. Essayez !

Finalement, ma reconversion m’a fait prendre conscience que je pouvais mettre de la magie dans ma vie tout le temps et tous les jours. « Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle. » disait Einstein. J’ai choisi la seconde option et vous ?

Livre AnnaCommandez le livre « Dites non à une voie toute tracée – Le marathon de la reconversion » paru aux Editions Kiwi:

Suivez Anna Coutton

Sur son site: ICI

Ils ont aussi osé changer de job…

Claire Le Men: de psychiatre à illustratrice de BD 

Des idées ? Des suggestions ? 

N’hésitez pas à contacter la rédaction à: etsionsouriait@loptimisme.com

Boostez cette initiative !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
Bannière 1

6 bannières de l’Optimisme à télécharger

Eve

Un projet de documentaire pour un post-partum serein: appel aux témoignages !