BravoBravo Bonne idéeBonne idée

4 raisons de former ses collaborateurs aux Premiers Secours en Santé Mentale

PSSM

Vous le savez, à l’Optimisme, nous nous engageons sur tous types de sujets et en particulier sur la santé mentale des salariés. En tant que media et réseau d’entreprises, nous collectons quotidiennement des dizaines de témoignages venus du monde du travail. Parmi eux : des salariés qui parlent de leur burnout, des managers en proie à l’angoisse, des collaborateurs qui cachent leurs émotions…Conscients des enjeux autour de la santé mentale dans le monde de l’entreprise, nous avons formé en interne une de nos collaboratrices pour pouvoir délivrer le programme PSSM (Premiers Secours en Santé Mentale) au sein des entreprises. Voici 4 raisons de vous engager sur le sujet et de proposer à vos collaborateurs de devenir secouristes en santé mentale.

1# Contribuer à un enjeu de santé public majeur en 2021

Selon le sondage « La santé mentale en entreprise », mené par OpinionWay et Le Psychodon en 2021, 76 % des salariés considèrent l’employeur comme le garant de leur santé mentale. Pourtant, moins d’1/3 des entreprises mettent en place des actions pour favoriser le bien-être au travail. Selon un autre sondage d’OpinionWay publié en mars 2021, le taux des salariés en dépression nécessitant un accompagnement a atteint 36%. Après plus d’un an de pandémie, nombreux sont les spécialistes qui tirent la sonnette d’alarme !

2# Cultiver le souci de l’autre en entreprise  

Devenir secouriste en santé mentale, c’est permettre dans le contexte actuel de mettre le souci de l’autre au cœur des préoccupations. Nous pouvons tous être un maillon de la chaîne pour assurer à notre collègue une écoute attentive et lui permettre une prise en charge précoce si besoin. En étant informé et sensibilisé aux différents troubles psychiques, le secouriste peut changer la donne dans la vie d’un collègue en souffrance psychique.

3# Permettre aux collaborateurs de repérer les premiers signes de souffrance psychique chez un collègue

Face à la détresse d’un collègue, il est souvent difficile d’intervenir. La peur de s’immiscer dans la vie privée, celle d’être maladroit, de « mal faire » sont autant d’obstacles qui empêchent d’aborder la question de la santé mentale avec l’autre. Aussi, de nombreux « signes » peuvent être subtils voire imperceptibles. Une autre raison de ne pas intervenir concerne le manque d’informations sur les premières manifestations de la souffrance psychique. Un secouriste en santé mentale est formé à les repérer pour mieux approcher, informer et réconforter la personne.

4# Participer à la déstigmatisation des maladies mentales en milieu professionnel

Les maladies mentales souffrent de nombreux préjugés favorisant l’exclusion ou l’auto-stigmatisation. Encore trop associés à la « folie » dans son versant négatif, les troubles psychiques sont méconnus du grand public. Le monde du travail est un terrain propice à la lutte contre la stigmatisation des troubles psychiques. En formant, en ouvrant le dialogue, en donnant des informations claires, nous permettons de faire évoluer les regards sur ces maladies pour lesquelles le rétablissement se fait d’autant plus vite lorsque la personne se sent comprise et intégrée.

A propos de la formation Premiers Secours en Santé Mentale

Une formation de 2 jours, créée dans le but d’élargir le principe de formation aux premiers secours afin d’intégrer les troubles psychiques, et ce, pour aider tout un chacun à fournir un soutien initial mieux adapté à une personne développant un trouble psychique ou en état de crise.

Vous souhaitez organiser une formation Premiers Secours en Santé Mentale dans votre entreprise ? Contactez-nous !

A lire aussi…

La Maison Perchée: une association gérée par des personnes souffrant de troubles psychiques

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
psychopositive

4 particularités de la psychologie positive

Soif de Sens

Pierre Chevelle : Soif de Sens, un podcast engagé